Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Culture

Décès de l'auteur des paroles de l'hymne soviétique à 96 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

Le poète et écrivain russe Sergueï Mikhalkov (à droite), connu pour avoir rédigé les paroles de l'hymne soviétique sous Staline puis celles de l'hymne de la Russie indépendante, est décédé jeudi à l'âge de 96 ans.

AFP - Le poète et écrivain Sergueï Mikhalkov, qui a notamment rédigé l'hymne soviétique sous Staline puis l'hymne de la Russie indépendante, est mort jeudi à l'âge de 96 ans, a déclaré à l'agence de presse Interfax l'un de ses collaborateurs, Denis Baglaï.

"Aujourd'hui (jeudi), Sergueï Mikhalkov a cessé de vivre", a-t-il déclaré.

Admirateur de Staline en son temps, puis de Vladimir Poutine --l'ex-président russe devenu Premier ministre-- et de l'actuel chef de l'Etat, Dmitri Medvedev, Sergueï Vladimirovitch Mikhalkov était aussi l'auteur de livres de référence pour enfants.

Les deux dirigeants russes ont immédiatement fait part de leur tristesse après la mort de ce monument de la culture russe.

"Un classique de la littérature russe a cessé de vivre, un homme de mérite, un authentique citoyen. Ses talents multiples s'exprimaient vivement dans ses poèmes pour enfants, avec lesquels des générations entières ont grandi, ainsi que dans les vers de notre hymne national", a déclaré M. Medvedev dans un télégramme aux proches du défunt, diffusé par le Kremlin.

"A toutes les époques, Sergueï Vladimirovitch a vécu pour les intérêts de sa patrie, la servant, ayant foi en elle", a-t-il encore écrit.


Le Premier ministre russe a pour sa part salué la mémoire d'un "véritable patriote" et le "talent unique" de Sergueï Mikhalkov, dont les oeuvres ont été diffusées à 300 millions d'exemplaires, essentiellement dans les pays d'ex-URSS.

Le président de l'Union des écrivains russes, Valeri Ganitchev, a lui aussi salué la mémoire d'un auteur adoré par tous les enfants ayant grandi à l'époque soviétique.

"Sergueï Vladimirovitch était un homme très talentueux, aux facettes multiples (...), plein d'énergie et qui ne perdait jamais son sens de l'humour", a-t-il déclaré, à l'agence RIA Novosti.


Père des célèbres cinéastes russes Nikita Mikhalkov et Andreï Kontchalovski, il a défié le temps et la succession des régimes politiques du Kremlin, signant à chaque fois l'hymne national.

Il écrivit ainsi les paroles entonnées par les Soviétiques sous Staline, puis l'hymne déstalinisé, après la mort de celui-ci et la condamnation du culte de sa personnalité en 1956, avant de rédiger, toujours sur la même musique, l'hymne à la gloire de la Russie indépendante.
 

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)