Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

SCIENCES

Google soupçonné d'abus de position dominante en Italie

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

À la suite d'une plainte déposée par la Fédération des éditeurs de journaux, l'autorité italienne de la concurrence a ouvert une procédure contre le moteur de recherche, accusé de se rendre coupable d'un abus de position dominante.

AFP - L'Autorité de la concurrence italienne, l'Antitrust, a annoncé jeudi l'ouverture d'une procédure contre le moteur de recherche américain Google Italie pour vérifier un éventuel abus de position dominante, dans un communiqué publié sur son site Internet.
  
La procédure a été lancée à la suite d'une plainte de la Fédération Italienne des Editeurs de Journaux (Fieg).
  
Selon les éditeurs italiens, Google Italie les empêcherait de choisir librement les modalités de diffusion des informations publiées sur leurs propres sites dans sa rubrique "Google News".
  
Les éditeurs italiens, qui ne touchent aucune rémunération directe pour l'utilisation de leurs propres contenus sur Google News, se considèrent doublement lésés.
  
L'utilisation partielle du produit de leurs sites en ligne aurait "un impact négatif sur leur capacité à attirer des visiteurs et des investissements publicitaires sur leur page d'accueil", affirment-ils, selon le communiqué de l'Antitrust.
  
Ils accusent par ailleurs Google Italie d'exclure automatiquement de son moteur de recherche tous les sites éditoriaux qui ne lui consentent pas l'utilisation de leurs contenus. La présence sur un moteur de recherche étant déterminante pour avoir une visibilité et pour attirer de la publicité, cette exclusion s'avère très pénalisante, selon eux.
  
L'autorité antitrust italienne veut vérifier que "ces comportements de Google, rendus possibles par sa prédominance incontestée comme moteur de recherche, ne nuisent pas à la concurrence du marché des recettes publicitaires en ligne", explique-t-elle.
  
L'Antitrust veut également s'assurer qu'ils n'ont pas pour résultat de "consolider" sa position d'intermédiaire pour la publicité en ligne.
  
Une perquisition, "une inspection" selon l'Antitrust, en vue de la saisie d'éventuels documents a lieu depuis jeudi matin au siège de Google Italie, à Milan (nord).
  
Dans le cadre de cette opération, un membre de l'Antitrust, accompagné d'agents de la police financière, a notifié à Google l'ouverture de la procédure, a précisé à l'AFP un porte-parole de l'Autorité.
  
"Dans les cas d'abus de position dominante, la sanction prévue peut aller jusqu'à 10% du chiffre d'affaires de l'entreprise mise en cause", a précisé ce porte-parole.
  
Google Italie a confirmé avoir reçu cette notification. "Nous sommes en train de rassembler des informations supplémentaires. Cette notification concerne Google News, un service qui génère du trafic et apporte des lecteurs aux sites des journaux", a souligné un porte-parole du géant américain de l'internet. 

Première publication : 27/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)