Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

Afrique

Le nouveau code de la famille renvoyé devant l'Assemblée nationale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

En dépit du rejet du Haut conseil islamique du Mali, le président Amadou Toumani Touré entend bien faire adopter le nouveau code de la famille. Le texte sera de nouveau soumis à l'examen des membres de l'Assemblée nationale.

AFP - Le président malien Amadou Toumani Touré a annoncé le renvoi du nouveau code de la famille du Mali devant l'Assemblée nationale pour une seconde lecture après le rejet du texte par le Haut conseil islamique du Mali.
   
"Il s'impose, pour la quiétude et la paix sociale, de renvoyer le code des personnes et de la famille à une seconde lecture" devant l'Assemblée nationale, a déclaré mercredi soir le président malien lors d'un discours diffusé par la radio nationale.
   
Ce nouvel examen par l'Assemblée nationale va "permettre d'obtenir l'adhésion (et) la compréhension de nos compatriotes", a-t-il poursuivi.
   
Le nouveau texte avait été adopté début août par l’Assemblée nationale et devait être promulgué par le chef de l'Etat malien pour être valide.
   
Ce renvoi devant les députés intervient après des consultations entamées mardi par Amadou Toumani Touré avec notamment les parlementaires, les partis représentés à l'Assemblée nationale, afin de décider s'il promulgue, ou non, le code des personnes et de la famille.
   
Le nouveau code, qui accorde davantage de droits aux femmes, remplace notamment l'expression "puissance paternelle" par "autorité parentale" et affirme que "nul époux ne peut être répudié".
   
Le texte ne reconnaît que le mariage civil, relève l'âge du mariage à 18 ans et permet le divorce en cas de non cohabitation de fait entre le mari et l’épouse pendant trois ans. En matière de succession, l’enfant naturel acquiert les même droits et devoirs que l’enfant légitime.
   
Samedi, environ 50.000 personnes avaient participé à un meeting organisé à Bamako par le Haut conseil islamique du Mali, principale organisation islamique du pays, pour dire "non" au nouveau code, présenté comme "une insulte au coran".
 

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)