Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre guerre psychologique et pénuries

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

Afrique

Le nouveau code de la famille renvoyé devant l'Assemblée nationale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

En dépit du rejet du Haut conseil islamique du Mali, le président Amadou Toumani Touré entend bien faire adopter le nouveau code de la famille. Le texte sera de nouveau soumis à l'examen des membres de l'Assemblée nationale.

AFP - Le président malien Amadou Toumani Touré a annoncé le renvoi du nouveau code de la famille du Mali devant l'Assemblée nationale pour une seconde lecture après le rejet du texte par le Haut conseil islamique du Mali.
   
"Il s'impose, pour la quiétude et la paix sociale, de renvoyer le code des personnes et de la famille à une seconde lecture" devant l'Assemblée nationale, a déclaré mercredi soir le président malien lors d'un discours diffusé par la radio nationale.
   
Ce nouvel examen par l'Assemblée nationale va "permettre d'obtenir l'adhésion (et) la compréhension de nos compatriotes", a-t-il poursuivi.
   
Le nouveau texte avait été adopté début août par l’Assemblée nationale et devait être promulgué par le chef de l'Etat malien pour être valide.
   
Ce renvoi devant les députés intervient après des consultations entamées mardi par Amadou Toumani Touré avec notamment les parlementaires, les partis représentés à l'Assemblée nationale, afin de décider s'il promulgue, ou non, le code des personnes et de la famille.
   
Le nouveau code, qui accorde davantage de droits aux femmes, remplace notamment l'expression "puissance paternelle" par "autorité parentale" et affirme que "nul époux ne peut être répudié".
   
Le texte ne reconnaît que le mariage civil, relève l'âge du mariage à 18 ans et permet le divorce en cas de non cohabitation de fait entre le mari et l’épouse pendant trois ans. En matière de succession, l’enfant naturel acquiert les même droits et devoirs que l’enfant légitime.
   
Samedi, environ 50.000 personnes avaient participé à un meeting organisé à Bamako par le Haut conseil islamique du Mali, principale organisation islamique du pays, pour dire "non" au nouveau code, présenté comme "une insulte au coran".
 

Première publication : 27/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)