Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Mikheïl Saakachvili limoge son ministre de la Défense

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

Le président géorgien a limogé son ministre de la Défense, David Sikharoulidzé, ce jeudi, jugeant qu'il avait failli à sa mission de reconstruire les forces armées nationales après la défaite subie contre la Russie en août 2008.

AFP - Le président géorgien Mikheïl Saakachvili a annoncé jeudi le limogeage de son ministre de la Défense David Sikharoulidzé, chargé de reconstruire les forces armées après la défaite dans la guerre avec la Russie en août 2008, a annoncé la présidence.
  
"Je ne peux pas considérer que l'aptitude au combat de nos forces armées est tout à fait satisfaisante", a déclaré M. Saakachvili dans une adresse télévisée.
  
"Il faut faire beaucoup plus dans ce sens et il faut une main plus ferme au ministère", a-t-il poursuivi.
  
M. Sikharoulidzé deviendra un conseiller présidentiel et sera remplacé à la Défense par l'un de ses adjoints, Batcho Akhalaïa, a encore dit M. Saakachvili.
  
David Sikharoulidzé, ancien ambassadeur à Washington, avait été nommé à la Défense en décembre lors d'un remaniement ministériel après la guerre pour le contrôle de la république séparatiste géorgienne pro-russe d'Ossétie du Sud.
  
L'armée géorgienne a essuyé une défaite cuisante dans ce conflit qui a entraîné la reconnaissance par Moscou de l'Ossétie ainsi que de l'Abkhazie, un autre territoire séparatiste géorgien.
  
Le président Saakachvili a assuré jeudi que son pays continuerait à renforcer ses forces armées et à oeuvrer pour adhérer à l'Otan.
  
"Notre pays veut la paix (...) mais pour vivre en paix, nos avons besoin de renforcer constamment nos forces armées", a-t-il souligné.
  
Les médias géorgiens ont spéculé ces derniers jours sur la démission du ministre de la Défense qui avait du mal à imposer son contrôle au sein du ministère.
  
Le journal Rezonansi écrivait la semaine dernière que M. Sikharoulidzé avait été embarrassé par une brève mutinerie dans un bataillon de chars de la base de Moukhrovani en mai qui a duré quelques heures s'est terminée sans violences.
  
Selon ce journal, le ministre était à couteaux tirés avec son adjoint Batcho Akhalaïa considéré comme un proche du puissant ministre de l'Intérieur Vano Merabichvili.

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)