Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

Moyen-Orient

La Corée du Nord suspectée d'avoir voulu approvisionner l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2009

Un diplomate onusien affirme que les Émirats arabes unis ont récemment arraisonné un navire qui transportait clandestinement des armes en provenance de Corée du Nord à destination de l'Iran, en violation de l'embargo de l'ONU.

AFP - Les Emirats arabes unis ont récemment saisi un navire transportant clandestinement des armes nord-coréennes destinées à l'Iran, en violation de l'embargo de l'ONU, a indiqué vendredi un diplomate à New York.

Le diplomate, qui parlait sous couvert de l'anonymat en raison du caractère sensible du sujet, a précisé à l'AFP que le gouvernement des Emirats avait informé de cette saisie le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, chargé de superviser l'application des sanctions infligées à la Corée du Nord par le Conseil.

"C'est une question qui est actuellement entre les mains du comité", a-t-il dit. Le diplomate s'est refusé à tout autre commentaire ou détail concernant la saisie des armes.

Interrogée à son tour, la mission des Emirats auprès de l'ONU s'est refusée à tout commentaire.

Le Financial Times a annoncé sur son site internet que la cargaison saisie contenait plusieurs types d'armes classiques, dont des fusils lance-grenades, qui étaient étiquetées comme pièces détachées de machines.

Le Conseil de sécurité avait décidé à l'unanimité le 12 juin, dans sa résolution 1874, d'alourdir son régime de sanctions contre la Corée du Nord en réponse à son essai nucléaire du 25 mai.

Cette résolution 1874 contenait un élargissement de l'embargo sur les armes, l'alourdissement des sanctions financières contre Pyongyang, l'allongement de la liste des entités nord-coréennes frappées d'un gel de leurs avoirs financiers à l'étranger et l'ajout d'individus sur cette liste.

Elle instaurait également un système renforcé d'inspection des cargaisons aériennes, maritimes et terrestres à destination ou en provenance de Corée du Nord, y compris en haute mer.

Aux termes de la résolution, les Etats qui saisissent une cargaison d'armes nord-coréennes peuvent en disposer à leur guise mais sont tenus d'informer le comité de l'ONU.
 

Première publication : 28/08/2009

COMMENTAIRE(S)