Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

"Brexit" : être ou ne pas être dans l'UE

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne veut rester au Burkina Faso

En savoir plus

Moyen-Orient

La Corée du Nord suspectée d'avoir voulu approvisionner l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2009

Un diplomate onusien affirme que les Émirats arabes unis ont récemment arraisonné un navire qui transportait clandestinement des armes en provenance de Corée du Nord à destination de l'Iran, en violation de l'embargo de l'ONU.

AFP - Les Emirats arabes unis ont récemment saisi un navire transportant clandestinement des armes nord-coréennes destinées à l'Iran, en violation de l'embargo de l'ONU, a indiqué vendredi un diplomate à New York.

Le diplomate, qui parlait sous couvert de l'anonymat en raison du caractère sensible du sujet, a précisé à l'AFP que le gouvernement des Emirats avait informé de cette saisie le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, chargé de superviser l'application des sanctions infligées à la Corée du Nord par le Conseil.

"C'est une question qui est actuellement entre les mains du comité", a-t-il dit. Le diplomate s'est refusé à tout autre commentaire ou détail concernant la saisie des armes.

Interrogée à son tour, la mission des Emirats auprès de l'ONU s'est refusée à tout commentaire.

Le Financial Times a annoncé sur son site internet que la cargaison saisie contenait plusieurs types d'armes classiques, dont des fusils lance-grenades, qui étaient étiquetées comme pièces détachées de machines.

Le Conseil de sécurité avait décidé à l'unanimité le 12 juin, dans sa résolution 1874, d'alourdir son régime de sanctions contre la Corée du Nord en réponse à son essai nucléaire du 25 mai.

Cette résolution 1874 contenait un élargissement de l'embargo sur les armes, l'alourdissement des sanctions financières contre Pyongyang, l'allongement de la liste des entités nord-coréennes frappées d'un gel de leurs avoirs financiers à l'étranger et l'ajout d'individus sur cette liste.

Elle instaurait également un système renforcé d'inspection des cargaisons aériennes, maritimes et terrestres à destination ou en provenance de Corée du Nord, y compris en haute mer.

Aux termes de la résolution, les Etats qui saisissent une cargaison d'armes nord-coréennes peuvent en disposer à leur guise mais sont tenus d'informer le comité de l'ONU.
 

Première publication : 28/08/2009

COMMENTAIRE(S)