Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Economie

La justice suspend le plan social de l'usine Goodyear à Amiens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/08/2009

Les salariés de l'usine de pneumatiques Goodyear d’Amiens-Nord obtiennent un sursis : le tribunal de grande instance de Nanterre a suspendu le plan de restructuration de la direction prévoyant 820 suppressions d'emplois.

AFP - Le tribunal de grande instance de Nanterre a suspendu vendredi le plan de restructuration de l'usine de pneumatiques Goodyear d'Amiens-Nord, prévoyant 820 suppressions d'emplois, après un recours déposé par le Comité central d'entreprise (CCE) et la CGT.

Le tribunal suspend "l'information/consultation du plan de restructuration présenté à compter du 26 mai 2009 jusqu'à ce qu'il ait été satisfait à cette information", selon le texte du jugement dont l'AFP a eu copie.

Il constate "que les informations données au comité central d'entreprise sont incomplètes sur la restructuration du site d'Amiens-Nord en ce que notamment le plan présenté n'est pas complet sur le devenir de la production des pneumatiques agricoles".

Le plan social annoncé le 26 mai par la direction s'était révélé deux fois supérieur à une précédente restructuration touchant 402 emplois, mais que le tribunal de Nanterre avait interdit en novembre 2008 pour non respect des procédures légales.

La cour d'appel de Versailles avait annulé l'ordonnance rendue à Nanterre, mais la direction avait annoncé qu'un plan plus important était en préparation, en raison de la crise économique.

Première publication : 28/08/2009

COMMENTAIRE(S)