Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Reportages

Un pays devenu le chef d'orchestre du trafic de drogue sur le continent

©

Vidéo par Laurence CUVILLIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2009

La politique du président Felipe Calderon contre la violence et les narcotrafiquants est un échec. Malgré le déploiement de 36 000 soldats à travers le pays, les trafics d'armes et de drogue sont plus présents que jamais.

Tijuana était il n'y a pas si longtemps encore la ville préférée des jeunes Américains qui venaient y passer des séjours bien arrosés. Aujourd'hui, cette petite ville mexicaine à la frontière avec les Etats-Unis est le terrain de bataille de deux cartels prêts à tout pour prendre le contrôle de ce point de passage stratégique du trafic d'armes et de cocaïne.

 

D'un côté, les cartels mexicains, limités par des lois qui réglementent strictement le port d'arme, débordent d'imagination pour s'approvisionner en armes sur le marché américain, réputé comme le plus grand et le plus lucratif du monde. De l'autre, ils orchestrent les livraisons de stupéfiants en provenance de Colombie et d'ailleurs vers les Etats-Unis, premier consommateur de drogues au monde. Tout est bon pour garantir qu'armes et stupéfiants arrivent à bon port : corruption, construction de tunnels sous les frontières, menaces, meurtres.

 

Le silence de la population locale et les mausolées à 100 000 dollars construits en hommage aux narcotrafiquants morts en disent long sur les enjeux et la force du trafic de drogue au Mexique. Depuis le début de l'année,  plus de 4300 personnes - soit 17 par jours - sont décédées dans des circonstances liées aux trafics.

Première publication : 28/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)