Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Le Roux : une démission pour l'exemple ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Commémore-t-on excessivement les attentats ?"

En savoir plus

FOCUS

Pénurie d'eau au Pakistan : entre gaspillage et mauvaise gestion, le pays contraint à agir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le virus des affaires"

En savoir plus

Moyen-Orient

Ahmadinejad défend son cabinet devant le Parlement

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2009

Le Parlement iranien commence ce dimanche, et pour trois jours, à examiner la liste des 21 candidats choisis par le président Mahmoud Ahmadinejad pour constituer son prochain gouvernement.

AFP - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a défendu samedi le bilan du gouvernement sortant affirmant qu'il avait servi honnêtement le peuple et combattu pour réaliser ses droits, à la veille du début d'examen par le Parlement du nouveau cabinet.
   
"A mon avis, le neuvième gouvernement a déployé tous les efforts pour servir avec honnêteté le peuple et combattu pour réaliser ses droits", a déclaré le président ultraconservateur au mausolée de l'imam Khomeiny, père de la révolution islamique, à Téhéran.
   
"Je pense que le gouvernement a fait de son mieux et je souhaite que Dieu continuera à me protéger à et me guider pour servir le peuple", a-t-il ajouté, cité par les médias d'Etat.
   
Le Parlement doit se prononcer à partir de dimanche et pour trois jours sur les candidats choisis par le président pour constituer le prochain gouvernement.
   
M. Ahmadinejad a soumis le 19 août sa liste de 21 ministres dont trois femmes pour la première fois. Plusieurs députés conservateurs ont critiqué la présence de femmes ainsi que celle de candidats qui n'ont selon eux pas la compétence requise pour occuper un poste de ministre.
   
Mahmoud Ahmadinejad a été réélu président le 12 juin, dans un scrutin dénoncé par ses adversaires comme ayant donné lieu à une fraude massive.
   
Des manifestations d'une ampleur sans précédent depuis la fondation de la République islamique en 1979 ont suivi l'élection contestée.
   
Les manifestations de masse ont été sévèrement réprimées par les autorités. Sur quelque 4.000 personnes arrêtées, 300 sont toujours derrière les barreaux, selon des sources officielles qui ont fait état de 30 morts. L'opposition a de son côté dressé une liste de 69 personnes tuées.

Première publication : 30/08/2009

COMMENTAIRE(S)