Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Moyen-Orient

Ahmadinejad défend son cabinet devant le Parlement

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2009

Le Parlement iranien commence ce dimanche, et pour trois jours, à examiner la liste des 21 candidats choisis par le président Mahmoud Ahmadinejad pour constituer son prochain gouvernement.

AFP - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a défendu samedi le bilan du gouvernement sortant affirmant qu'il avait servi honnêtement le peuple et combattu pour réaliser ses droits, à la veille du début d'examen par le Parlement du nouveau cabinet.
   
"A mon avis, le neuvième gouvernement a déployé tous les efforts pour servir avec honnêteté le peuple et combattu pour réaliser ses droits", a déclaré le président ultraconservateur au mausolée de l'imam Khomeiny, père de la révolution islamique, à Téhéran.
   
"Je pense que le gouvernement a fait de son mieux et je souhaite que Dieu continuera à me protéger à et me guider pour servir le peuple", a-t-il ajouté, cité par les médias d'Etat.
   
Le Parlement doit se prononcer à partir de dimanche et pour trois jours sur les candidats choisis par le président pour constituer le prochain gouvernement.
   
M. Ahmadinejad a soumis le 19 août sa liste de 21 ministres dont trois femmes pour la première fois. Plusieurs députés conservateurs ont critiqué la présence de femmes ainsi que celle de candidats qui n'ont selon eux pas la compétence requise pour occuper un poste de ministre.
   
Mahmoud Ahmadinejad a été réélu président le 12 juin, dans un scrutin dénoncé par ses adversaires comme ayant donné lieu à une fraude massive.
   
Des manifestations d'une ampleur sans précédent depuis la fondation de la République islamique en 1979 ont suivi l'élection contestée.
   
Les manifestations de masse ont été sévèrement réprimées par les autorités. Sur quelque 4.000 personnes arrêtées, 300 sont toujours derrière les barreaux, selon des sources officielles qui ont fait état de 30 morts. L'opposition a de son côté dressé une liste de 69 personnes tuées.

Première publication : 30/08/2009

COMMENTAIRE(S)