Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Asie - pacifique

Un journaliste tamoul écope de 20 ans pour "soutien au terrorisme"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2009

J.S. Tissainayagam, un journaliste tamoul de 45 ans, a été reconnu coupable par la haute cour du Sri Lanka d'avoir reçu de l'argent des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE). Condamné à 20 ans de prison, le journaliste a fait appel.

AFP - Un journaliste tamoul a été condamné lundi à 20 ans de prison par la haute cour du Sri Lanka pour avoir "soutenu" le terrorisme.
  
J.S. Tissainayagam, 45 ans, journaliste au journal sri lankais Sunday Times et éditeur d'un site internet, Outreachsl.com, consacré à la population tamoule, a été reconnu coupable d'incitation à la "haine raciale" et de "soutien au terrorisme", selon une source judiciaire.
  
Le journaliste a été reconnu coupable d'avoir reçu de l'argent des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), vaincus par l'armée en mai, pour financer son site internet.
  
Ses avocats ont indiqué qu'ils feraient appel de la décision.
  
J.S. Tissainayagam est en prison depuis son interpellation en mars 2008, malgré des appels à sa libération par des groupes locaux et internationaux de défense des droits des journalistes.
  
Il est le premier journaliste sri lankais condamné en vertu de la loi de "prévention du terrorisme" adoptée au début des années 1980.

Première publication : 31/08/2009

COMMENTAIRE(S)