Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

REPORTERS

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle" au Proche-Orient

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

  • Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

Amériques

Le Mexique envisage d'évacuer jusqu'à 20 000 familles

©

Vidéo par Laurence CUVILLIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2009

À l'approche de l'ouragan Jimena, attendu dans la nuit de mardi à mercredi sur les côtes pacifiques du Mexique, le pays a décidé d'évacuer jusqu'à 20 000 foyers. Le cyclone, dont les vents atteignent 250 km/h, est passé en catégorie 5.

AFP - Le Mexique envisage d'évacuer jusqu'à 20.000 familles à l'approche de l'ouragan Jimena passé lundi en niveau 5 avec des vents à 250 km/h et attendu dans la nuit de mardi à mercredi sur les côtes pacifiques du Mexique, proche des Etats-Unis.

L'ouragan "est monté à la catégorie 5 et continue (sa course, ndlr) en direction de la Basse Californie du sud", a indiqué le Service météorologique national mexicain (SMN), qui a mesuré en fin d'après-midi des vents soutenus de 250 km/h et des rafales à 305 km/h.

Jimena devrait cependant repasser au niveau 4 de l'échelle Saffir-Simpson (qui en compte cinq) avant de toucher la côte, estime le SMN.

L'ouragan se situait lors des derniers relevés du SMN à 475 km à l'ouest-sud-ouest de la station balnéaire réputée de Puerto Vallarta, sur le continent, et à 490 km de celle, très huppée, de Los Cabos, à la pointe sud de la péninsule de Basse Californie.

De fortes pluies et des vents violents ont déjà touché lundi le sud de la péninsule de Basse Californie, limitrophe de la Californie américaine et séparée du continent par le Golfe de Californie. Les autorités ont dressé des barrages sur les routes, pour limiter la circulation automobile dans la région, a constaté un correspondant de l'AFP.

Un Forum mondial de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), prévu mardi et mercredi à Los Cabos à l'extrême sud de la péninsule de Basse Californie, a par ailleurs été déplacé à Mexico "en raison du risque de dégâts sévères", ont annoncé lundi matin l'OCDE et le ministère mexicain des Finances.

Dès dimanche, le SMN avait averti la population mexicaine des "risques d'inondations dans les basses terres et de glissements de terrain".

L'impact de l'ouragan est attendu environ 500 kilomètres plus au nord de Los Cabos, sur la côte pacifique de la péninsule, à hauteur de la baie de La Magdalena.

Cette région à faible population, où l'habitat consiste essentiellement en de petits villages de pêcheurs, avait été touchée en octobre 2008 par l'ouragan Norbert, de catégorie 2.

Norbert y avait provoqué d'importants dégâts matériels, avant de tuer trois personnes plus au nord et sur le continent, dans l'Etat mexicain de Sonora (nord-ouest), frontalier des Etats-Unis. Il avait pourtant été rétrogradé alors au rang de tempête tropicale.

Par précaution, les autorités de Los Cabos ont préparé un plan d'évacuation qui pourrait concerner jusqu'à 20.000 familles.

"Une attention particulière sera consacrée aux plus de 20.000 familles vivant dans des zones proches de torrents à haut risque", a déclaré à la presse le directeur local de la Protection civile, Francisco Cota.

La Sécurité civile avait placé dès dimanche soir l'ensemble de l'Etat de Basse Californie du Sud en "alerte verte", le degré inférieur d'une échelle de quatre niveaux (vert, jaune, orange et rouge). A ce stade, les autorités diffusent des messages publics de précaution et prévoient d'éventuelles évacuations vers des lieux d'hébergement.

Les habitants de La Paz, la capitale de l'Etat, ont commencé dimanche, sous le vent et la pluie, à prendre des dispositions en prévision de l'arrivée de l'ouragan, a constaté un journaliste de l'AFP: achat de vivres, protection des fenêtres des habitations.

Première publication : 01/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)