Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Les vacances françaises du président Paul Biya font des vagues

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2010

Quelque 800 000 euros. Le coût des vacances du président du Cameroun, Paul Biya, à La Baule fait grand bruit dans l'Hexagone, où le nom du chef de l'État est déjà été cité dans l'affaire dite des "biens mal acquis".

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, et son épouse Chantal ont pris leurs quartiers d’été à La Baule (ouest de la France), depuis le 15 août. Jusque-là rien d’anormal. Sauf que ce petit séjour de trois semaines en bord de mer devrait coûter la coquette somme de 800 000 euros au président de l’un des pays les plus pauvres d’Afrique.

 

 

L’information a été révélée le 29 août par trois médias français, France Inter, le quotidien "Ouest France" et la station locale Radio Fidélité Nantes. Le couple présidentiel, accompagné d’une équipe de plus de 40 personnes, s’est installé dans les hôtels L’Hermitage (5 étoiles) et Le Royal (4 étoiles).

 

 

Selon les trois médias, le coût de revient journalier de ces vacances s'élève à 42 000 euros pour les 43 chambres occupées. A cela vient s’ajouter les frais liés à la restauration, les séances de thalasso, les casinos et le shopping.

 

 

L’affaire fait, depuis, grand bruit. Et pour cause : selon le CIA Factbook, 48 % des Camerounais vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Le Cameroun vit principalement grâce à l'aide internationale. Fin juillet, la France a confirmé le versement de 537 millions d'euros sur cinq ans pour le désendettement et le développement du pays.

 

 

Médaillé d'honneur de la ville

 

 

Selon le site d’informations Rue89, les vacances en bord de mer de Paul Biya, déjà épinglé dans l'affaire dite des biens mal acquis, sont plus coûteuses que celles de George W. Bush, Nicolas Sarkozy et Barack Obama réunis. Alors que les vacances de la famille Obama à Martha's Vineyard ont fait l'objet d'une polémique, en août, aux États-Unis, la Maison blanche a fait savoir que la location de la villa, dont le montant est compris entre 24 000 et 35 000 euros, serait à la charge de Barack Obama.

 

 

La question se pose pour Paul Biya, qui a reçu la médaille d’honneur de La Baule des mains du maire UMP de la ville, Yves Métaireau, le 29 août : qui va payer les 800 000 euros ?

 

 

"C’est la troisième fois que nous venons à La Baule. Nous y sommes très attachés et c’est sûr nous reviendrons", a déclaré au quotidien "Ouest France", Paul Biya, dont le départ est prévu pour le 5 septembre.

 

 

Le numéro un camerounais a, par ailleurs, ajouté : "Face à la crise, il est nécessaire que les pays industrialisés renforcent la solidarité internationale."
 

 

Première publication : 01/09/2009

COMMENTAIRE(S)