Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Economie

La faillite de SkyEurope laisse des milliers de passagers sur le carreau

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/10/2009

L'annonce de la faillite de la compagnie aérienne à bas coût austro-slovaque SkyEurope, mardi, a entraîné l'annulation de tous ses vols. Conséquence : des milliers de passagers se sont retrouvés bloqués dans de nombreux aéroports européens.

AFP - Des milliers de passagers de SkyEurope étaient bloqués un peu partout en Europe mardi, après l'annonce dans la nuit de la faillite de la compagnie aérienne austro-slovaque à bas prix et l'annulation de tous ses vols, selon un porte-parole de la compagnie, Roland Schranz.

M. Schranz a regretté que la compagnie ne puisse rapatrier ses passagers. "Une compagnie aérienne qui dépose le bilan ne peut pas négocier des accords", a-t-il justifié, interrogé par l'agence autrichienne APA.

Plusieurs compagnies européennes ont toutefois proposé d'acheminer à des tarifs préférentiels les passagers en souffrance.

La compagnie autrichienne Austrian Airlines, rachetée elle-même par l'allemande Lufthansa, a ainsi proposé mardi des allers simples pour Vienne au prix forfaitaire de 150 euros. L'offre est valable sur les destinations que la compagnie dessert à Amsterdam, Athènes, Barcelone, Bruxelles, Bucarest, Dubrovnik, Larnaka, Nice, Paris, Sofia et Split.

De même, le patron de la compagnie autrichienne FlyNiki, l'ex-pilote de F1 Niki Lauda, s'est dit "prêt à ramener à la maison les passagers de SkyEurope bloqués dans les aéroports de nos destinations" en particulier ceux de Milan, Rome et Paris. L'offre pour un billet aller simple pour Vienne à 99 euros est valable immédiatement et ce jusqu'à mi-septembre à condition de pouvoir présenter un billet annulé par la compagnie en faillite.

La compagnie allemande Air Berlin, associée à FlyNiki, prépare elle aussi, selon M. Lauda, une offre pour les passagers abandonnés par SkyEurope.

La britannique easyJet et sa rivale irlandaise RyanAir ont lancé de leur côté des offres valables une semaine pour les passagers en perdition de SkyEurope. La première propose des vols à 40 euros entre Londres et Vienne, Londres et Prague et Milan et Prague. La seconde met en vente dès ce jour des vols aller à 25 euros entre Bratislava et Alicante, Barcelone (Gérone), Bruxelles (Charleroi), Rome (Ciampino), Liverpool et Londres (Stansted).

Enfin, les compagnies tchèque Czech Airlines et bulgare Bulgaria Air ont également annoncé mardi qu'elle dépanneraient les passagers SkyEurope moyennant respectivement 50 et 100 euros.

Avant sa faillite, SkyEurope avait déjà annulé lundi ses vols au départ de son aéroport de base, Bratislava, ainsi que de Prague et de Paris. Depuis le 15 août, ses vols au départ de Vienne étaient déplacés vers Bratislava, à 50 km, où les passagers étaient acheminés en autocar. Ses vols avaient auparavant déjà été perturbés à Sofia et à Bucarest.

Créée en 2001 par des investisseurs pour l'essentiel autrichiens, SkyEurope n'a jamais fait de bénéfice en sept ans d'existence. La compagnie, qui avait déposé son bilan en juin, desservait une trentaine de destinations au départ de Bratislava, Prague et Vienne.

En 2008, SkyEurope avait transporté 3,76 millions de passagers et réalisé un chiffre d'affaires de 260,9 millions d'euros, mais avec une perte nette de près de 60 millions d'euros, sans compter des dettes de 176,8 millions d'euros. Au premier semestre 2009, le nombre de passagers transportés était tombé à 1,25 million.

Ces derniers mois, SkyEurope avait réduit ses capacités de transport de 14 à 7 avions.

La cotation de l'action SkyEurope à la Bourse de Vienne a été suspendue dans la matinée où elle ne valait plus que 25 centimes. Depuis son entrée en Bourse il y a sept ans, elle avait perdu 96% de sa valeur.

Première publication : 02/09/2009

COMMENTAIRE(S)