Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Refondation de l'Europe : les projets d'Emmanuel Macron sont-ils réalisables ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Patriat : "Ce couple franco-allemand est l'un des meilleurs que l'on puisse avoir"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Coquerel : "Nous réclamons une commission parlementaire sur Alstom"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le président colombien Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le Rwanda fait le pari de la haute-technologie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : en Colombie, l’art au service de la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

Economie

L'UE s'engage à augmenter sa contribution au FMI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2009

Le ministre suédois des Finances, Anders Borg, dont le pays assure la présidence de l'Union européenne (UE), a annoncé que les Vingt-Sept allaient apporter 50 milliards d'euros supplémentaires au Fond monétaire international (FMI).

AFP - Les ministres des Finances de l'Union européenne se sont mis d'accord mercredi sur une "position commune forte" pour augmenter de deux tiers, à 125 milliards d'euros au total, leur promesse de contribution au Fonds Monétaire International, a annoncé le ministre des Finances suédois, Anders Borg.
  
"Il y a eu un accord sur la question du financement du FMI, sur laquelle il est assez clair qu'il y a une position européenne forte", a déclaré lors d'une conférence de presse M. Borg, dont le pays préside l'UE.
  
"Nous sommes prêts à prendre nos responsabilités pour renforcer le financement de l'organisation", a-t-il ajouté, à l'issue d'une réunion avec ses homologues de l'UE à Bruxelles pour préparer le sommet du G20.
  
"Clairement, quand nous irons à Londres (vendredi et samedi pour la réunion des ministres des Finances du G20), à Pittsburgh (pour le sommet du G20 des 24 et 25 septembre), nous devrons nous engager à augmenter notre soutien", a-t-il ajouté.
  
"Et (...) 125 milliards d'euros est une position sur laquelle nous sommes d'accord en Europe", a-t-il dit.
  
Jusqu'ici, les pays de l'UE s'étaient engagés à apporter 75 milliards d'euros soit 100 milliards de dollars environ.
  
Dans une lettre commune rendue cette semaine, l'Allemagne et la France avaient demandé aux pays de l'Union européenne d'augmenter de deux tiers, à 125 milliards d'euros au total, leur promesse de contribution supplémentaire au FMI.
  
Cette annonce fait suite à un engagement pris par en avril à Londres par les pays riches et émergents du G20 d'apporter 500 milliards de dollars supplémentaires au Fonds monétaire international dans le cadre des "nouveaux accords d'emprunt" (NAB). Cela équivaut à renforcer d'autant les capacités de prêts de l'institution.

Première publication : 02/09/2009

COMMENTAIRE(S)