Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique

Colombo suspecté d'exactions contre des Tamouls

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/09/2009

Washington se dit très préoccupé après la diffusion d'une vidéo qui montrerait des soldats sri-lankais exécutant des rebelles tamouls en violation du droit international, lors du conflit de mai dernier. Pour Colombo, il s'agit d'un faux.

REUTERS - Les Etats-Unis se sont dits profondément troublés par une vidéo qui montrerait des militaires sri-lankais exécutant des rebelles tamouls en violation du droit international.
 
"Ces images sont très troublantes, elles sont source de grande préoccupation", a déclaré Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis aux Nations unies. "Nous aimerions davantage d'informations."
 

Le gouvernement sri-lankais a déclaré que cette vidéo diffusée par la télévision britannique la semaine dernière était un faux. Selon un groupe de défense des droits sri-lankais, elle montre des militaires sri-lankais exécutant des tamouls désarmés, nus, ligotés, les yeux bandés, lors de l'assaut final contre la dernière poche de résistance tamoule en mai dernier.
 
La vidéo a été transmise à la télévision britannique Channel 4 par le groupe Journalistes pour la démocratie au Sri Lanka.
 
Philip Alston, rapporteur spécial de l'Onu sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, a espéré mardi que les Nations unies lanceraient une enquête pour déterminer si des soldats sri-lankais ont bel et bien exécuté
des rebelles tamouls en violation du droit. Il a reconnu qu'il n'existait pas de garantie sur le caractère authentique de ces images. "Il n'y a rien apparemment pour indiquer que ce n'est pas authentique et, si c'est le cas, cela soulèverait de graves préoccupations", a-t-il toutefois dit à Reuters.
 
Susan Rice, dont le pays occupe la présidence du Conseil de sécurité durant le mois de septembre, a déclaré qu'il n'était pas certain que l'instance de l'Onu prendrait le sujet en main.
 
Les précédentes tentatives de soulever la question de la conduite de l'armée sri-lankaise dans les derniers mois de sa guerre de 25 ans contre la rébellion séparatiste tamoule se sont heurtées aux résistances de la Russie et de la Chine.  
 

Première publication : 03/09/2009

COMMENTAIRE(S)