Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Macronomics" : les réformes d'Emmanuel Macron pour la France

En savoir plus

EUROPE

Le "oui" perd du terrain en Irlande

Vidéo par Hervé AMORIC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

À un mois de l'organisation d'un nouveau référendum sur la ratification du Traité de Lisbonne en Irlande, le soutien au texte s'amenuise. Selon un sondage, seuls 46 % des Irlandais le soutiennent, tandis que le nombre d'indécis s'accroît.

AFP - Le Oui au traité de Lisbonne, que les Irlandais sont appelés à ratifier le 2 octobre par référendum, perd huit points au profit des indécis et des opposants, selon un sondage TNS à paraître vendredi dans le quotidien Irish Times.

Selon l'enquête, les partisans du traité sont toujours largement en tête, à 46%. Mais comparé à un précédent sondage en mai, le nombre des indécis fait un bond de sept points à 25%, tandis que les opposants à la ratification progressent d'un point, à 29%.

"Ce qui frappe dans ce sondage, c'est que la plupart de ceux qui ont quitté le camp du Oui sont dans celui des indécis plutôt que dans celui du Non", a relevé le chef du service politique du journal, Stephen Collins.

Le sondage a été réalisé lundi et mardi auprès d'un échantillon de 1.000 électeurs.

L'Irlande est le seul Etat de l'Union européenne obligé par sa Constitution de soumettre à référendum le traité de Lisbonne, destiné à faire mieux fonctionner les institutions d'une Europe élargie à 27 pays,

L'an dernier, les Irlandais avaient rejeté le traité à 53,4%.

Début mai, le Premier ministre irlandais Brian Cowen s'était montré confiant quant à l'issue du nouveau référendum avec un vote positif des électeurs irlandais, jugeant qu'il s'agissait d'une "obligation absolue" en cette période de crise financière. La date de la consultation a été annoncée en juillet, après des sondages d'opinion montrant que les Irlandais y seraient cette fois favorables.

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)