Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

EUROPE

Le "oui" perd du terrain en Irlande

Vidéo par Hervé AMORIC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

À un mois de l'organisation d'un nouveau référendum sur la ratification du Traité de Lisbonne en Irlande, le soutien au texte s'amenuise. Selon un sondage, seuls 46 % des Irlandais le soutiennent, tandis que le nombre d'indécis s'accroît.

AFP - Le Oui au traité de Lisbonne, que les Irlandais sont appelés à ratifier le 2 octobre par référendum, perd huit points au profit des indécis et des opposants, selon un sondage TNS à paraître vendredi dans le quotidien Irish Times.

Selon l'enquête, les partisans du traité sont toujours largement en tête, à 46%. Mais comparé à un précédent sondage en mai, le nombre des indécis fait un bond de sept points à 25%, tandis que les opposants à la ratification progressent d'un point, à 29%.

"Ce qui frappe dans ce sondage, c'est que la plupart de ceux qui ont quitté le camp du Oui sont dans celui des indécis plutôt que dans celui du Non", a relevé le chef du service politique du journal, Stephen Collins.

Le sondage a été réalisé lundi et mardi auprès d'un échantillon de 1.000 électeurs.

L'Irlande est le seul Etat de l'Union européenne obligé par sa Constitution de soumettre à référendum le traité de Lisbonne, destiné à faire mieux fonctionner les institutions d'une Europe élargie à 27 pays,

L'an dernier, les Irlandais avaient rejeté le traité à 53,4%.

Début mai, le Premier ministre irlandais Brian Cowen s'était montré confiant quant à l'issue du nouveau référendum avec un vote positif des électeurs irlandais, jugeant qu'il s'agissait d'une "obligation absolue" en cette période de crise financière. La date de la consultation a été annoncée en juillet, après des sondages d'opinion montrant que les Irlandais y seraient cette fois favorables.

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)