Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Le déficit budgétaire de l'État a doublé en un an

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

À la fin juillet, le déficit budgétaire de la France a atteint 109 milliards d'euros, contre 51,4 milliards un an plus tôt. Une flambée liée à la baisse des recettes fiscales et à la hausse des dépenses engagées pour lutter contre la crise.

REUTERS - Sous le coup de la baisse des recettes fiscales et de la hausse des dépenses liées à la crise, le déficit du budget de l'Etat en exécution a plus que doublé à 109,0 milliards d'euros à la fin juillet contre 51,4 milliards un an plus tôt, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère du Budget.

L'écart de 57,6 milliards d'une année sur l'autre "s'explique principalement par le poids de la conjoncture économique sur l'évolution des recettes et, à hauteur de 25,8 milliards, par l'effet des différentes mesures de soutien de l'économie", précise le ministère dans un communiqué.

Alors que les dépenses de l'Etat ont augmenté de 5,3% sur un an, les recettes affichent une baisse de 23,5%.

Fin juin, le ministre du Budget Eric Woerth avait déclaré à l'Assemblée nationale que le déficit de l'Etat atteindrait 125 à 130 milliards d'euros cette année, dont environ 85 milliards - les deux tiers - directement imputables à la crise.

A fin juillet, les dépenses totales (budget général et prélèvements sur recettes) atteignaient 215,2 milliards d'euros contre 204,4 milliards un an plus tôt, dont 8,5 milliards au titre du plan de relance, selon le communiqué du ministère.

Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements et hors prélèvements sur recettes) s'établissaient quant à elles à 133,8 milliards contre 175,0,1 milliards à la même date en 2008.

Le produit des recettes fiscales nettes s'élève à 123,0 milliards, en baisse de 37,5 milliards (-23%) par rapport à fin juillet 2008. "Cette baisse marquée s'explique par l'évolution défavorable de la conjoncture et, à hauteur de 11 milliards, par l'effet des mesures de soutien à la trésorerie des entreprises dans le cadre du plan de relance", indique le ministère.

Hors plan de relance, le produit des recettes fiscales est en baisse de 26,5 milliards d'euros par rapport à 2008 (-25,8 milliards à périmètre constant), du fait d'une diminution des recettes de TVA (-7,7 milliards contre -7,3 milliards le mois précédent) et par le recul plus accentué des recettes de l'impôt sur les sociétés (-24,3 milliards contre -17,3 milliards au mois de juin).

Le ministère précise que, sur la base de l'estimation des acomptes restant à verser, "le produit attendu de l'IS devrait néanmoins s'inscrire dans la fourchette indiquée au moment du débat d'orientation des finances publiques", soit entre 20 et 25 milliards d'euros en 2009.

La prévision des recettes fiscales sera plus précisément réactualisée à l'occasion de la présentation du projet de loi de finances pour 2010, ajoute-t-il.
 

Première publication : 04/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)