Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

Sports

Jari-Matti Latvala aux commandes, Sébastien Ogier en embuscade

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/09/2009

Après une première journée dominée par Sébastien Ogier, le Finlandais Jari-Matti Latvala a pris les commandes du rallye d'Australie, vendredi. Il devance désormais le pilote français d'une seconde. Loeb est cinquième, Hirvonen sixième.

AFP - Jari-Matti Latvala (Ford Focus) a pris les commandes du rallye d'Australie, devant les Citroën C4 de Sébastien Ogier, 2e à une seconde, Dani Sordo et Sébastien Loeb, en signant la moitié des temps scratch dans les six épreuves spéciales disputées vendredi matin.

Après neuf spéciales, dont deux disputées jeudi soir en ouverture du rallye, les cinq premiers du classement étaient regroupés en moins de 17 secondes et le seul de ce club des cinq à n'avoir pas encore signé de temps scratch était Loeb, le quintuple champion du monde en titre.

Leader jeudi soir après les deux premiers passages dans la super-spéciale, Ogier, champion du monde Junior-WRC, s'est maintenu dans le duo de tête, tout près de Latvala, grâce à une position sur la route plus favorable que Mikko Hirvonen (Ford Focus).

Ogier, dans sa C4 tricolore du Citroën Junior Team, a même signé le dernier temps scratch de la matinée, dans l'ES9 (Castrol Edge East 1, 6,85 km), avant le retour à Kingscliff pour l'assistance de la mi-journée.

Hirvonen, qui balayait la piste en tant que leader du championnat du monde, avait d'abord signé un temps scratch dans l'ES4 (Repco 1, 22,41 km), la plus longue du rallye, puis il a dû ralentir dans l'ES6 (CTEK East 1, 11,33 km) où des défenseurs de la nature avaient disposé une banderole et bloqué le passage, sans danger pour les pilotes.

Cette spéciale a ensuite été annulée et tous les concurrents ont été déroutés vers l'ES7. Certains, comme Loeb et Sordo, qui venait de signer le temps scratch dans l'ES5, ont eu le temps de discuter tranquillement avec les manifestants pour qui le passage du rallye dans une zone habituellement protégée n'était pas une bonne idée des organisateurs.

Il ne restait plus que 35 km chronométrés pour boucler la 1re journée, mais le deuxième passage dans l'ES6 (ES11), en début d'après-midi, risquait fort d'être annulé lui aussi, pour les mêmes raisons.

Pour finir ce vendredi, deux passages étaient prévus en début de soirée, comme jeudi, dans la super-spéciale de Murwillumbah (ES14, ES15). Un "show" en pneus "terre" dans les rues asphaltées du centre ville, devant un public beaucoup plus favorable au retour du WRC en Australie.

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)