Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Culture

Johnny annule un concert à la Réunion à cause de la grippe H1N1

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

Le concert de Johnny Hallyday prévu le 20 septembre à Saint-Denis-de-la-Réunion a été annulé à cause de l'épidémie de grippe A (H1N1). La police d'assurance ne couvre en effet pas les risques liés à ce virus.

AFP - Le concert de Johnny Hallyday prévu le 20 septembre à Saint-Denis-de-la-Réunion est annulé en raison de l'épidémie de grippe H1N1, a annoncé vendredi le producteur du chanteur, son entourage précisant que l'assurance de la tournée ne couvrait pas ce risque.
  
Il s'agit du premier grand concert annulé en France pour ce motif. Selon la directrice de la communication du Stade de France, l'annulation, mi-juillet, du concert-spectacle consacré à la 9e Symphonie de Beethoven, le 26 septembre, était bien due à un problème d'assurance mais sans lien avec la pandémie.
  
"Au regard des informations et des recommandations formulées par les pouvoirs publics français et les autorités sanitaires internationales, la production a dû se résoudre à faire le choix de ne pas exposer l'ensemble de l'équipe artistique et technique de l'artiste aux risques liés à la grippe A/H1N1", lit-on dans le communiqué de Jean-Claude Camus Production.
  
La police d'assurance contractée pour la deuxième partie de la tournée ne couvre pas le risque lié au virus H1N1, a-t-on précisé dans l'entourage du chanteur.
  
Dans le cas de rassemblements comme des concerts, les compagnies d'assurance excluent systématiquement, depuis plusieurs semaines déjà, toute forme de risque liée à une pandémie (principalement l'annulation), avait expliqué mi-août Olivier Matos, spécialisé dans les grands événements chez le courtier Aon France.
  
"Il y a encore quelques mois, les assureurs proposaient des garanties pour ce type de risque", avait-il expliqué, mais "désormais, le fait que ce risque soit avéré ne relève plus de l'aléa".
  
Le Premier ministre a en effet reconnu fin juillet qu'une pandémie était "inévitable" et que "plusieurs millions de Français" seraient "concernés". S'il est certain, un risque n'est, par définition, plus assurable.
  
La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) avait précisé qu'"il n’y a pas de position de place, chaque assureur est libre de couvrir ou non le risque". "Une position commune pourrait revenir à une entente", avait-on ajouté de même source.
  
Depuis le début de l'épidémie à la Réunion le 5 juillet, 49.700 personnes ont été atteintes par le virus. L'activité grippale "s'amplifie" et le pic de l'épidémie "pourrait être atteint dans deux semaines", a indiqué la préfecture de la Réunion, vendredi lors du point de presse hebdomadaire sur l'évolution de l'épidémie.
  
La décision d'annuler ce concert est "exclusivement motivée par l'application du principe de précaution", souligne le communiqué de Jean-Claude Camus Productions.
  
Le chanteur de 66 ans a été hospitalisé pendant neuf jours cet été pour un bilan de santé à la demande des assureurs de sa tournée, à la suite d'une chute sur un yacht qu'il louait en baie de Monaco.
  
Le "Tour 66", présenté comme la dernière tournée du rocker, reprendra en métropole le 25 septembre, à Lille. Entamé en mai à Saint-Etienne, ce spectacle à gros moyens s'était interrompu pour l'été après quatre shows à Monaco fin juillet.

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)