Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Economie

Peugeot Citroën envisage de s'allier à Mitsubishi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

Le constructeur français PSA Peugeot-Citroën, qui souhaite trouver un partenaire extra-européen, réfléchit à une alliance avec le groupe japonais Mitsubishi. Les deux entreprises possèdent déjà une usine commune en Russie.

AFP - Philippe Varin, le patron du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, à la recherche d'un partenaire extra-européen, réfléchit à une alliance avec le japonais Mitsubishi, affirme La Tribune dans son édition de vendredi.

"Philippe Varin réfléchit activement à une alliance avec Mitsubishi", écrit le quotidien, sans citer ces sources, ajoutant que M. Varin trouverait plusieurs attraits majeurs au constructeur japonais.

Un porte-parole du groupe français n'a pas souhaité commenté ces informations.

Le porte-parole de PSA a confirmé l'information du quotidien économique sur une "rencontre au sommet" ce vendredi portant sur l'avancement de l'usine commune PSA-Mitsubishi en cours de construction en Russie.

D'autre part, le président de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin et son homologue de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, se rencontrent vendredi sur le développement de la coopération des deux groupes dans les véhicules électriques, a ajouté le porte-parole.

Mitsubishi Motors et PSA Peugeot Citroën ont annoncé vendredi avoir signé un accord pour la commercialisation en Europe sous les marques Peugeot et Citroën d'une voiture électrique basée sur un modèle de Mitsubishi.

Outre leur joint venture en Russie, et leur coopération dans la production de véhicules électriques, PSA et Mitsubishi coopèrent également dans la fabrication de véhicules 4X4 depuis 2007.

Une alliance PSA-Mitsubishi "serait techniquement et géographique idéale" selon La Tribune, qui rappelle que cette alliance avait été envisagée au temps de la présidence de Jean-Martin Folz.

Début juin, lors de l'assemblée générale de PSA, M. Varin avait indiqué que PSA Peugeot Citroën était prêt à saisir toutes les opportunités de croissance externe et de partenariat afin de créer un groupe "plus global et plus mondial".

Un objectif réaffirmé lors de la présentation des résultats semestriels du groupe fin juillet.
 

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)