Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang affirme avoir franchi un nouveau cap

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2009

L'agence officielle nord-coréenne KCNA affirme que la Corée du Nord a atteint la phase terminale du processus d'enrichissement d'uranium, qui devrait lui permettre de produire prochainement de nouvelles armes nucléaires.

AFP - La Corée du Nord a affirmé vendredi qu'elle avait atteint la dernière phase de l'enrichissement d'uranium et qu'elle allait fabriquer de nouvelles armes nucléaires avec des barres d'uranium usées, a annoncé l'agence sud-coréenne Yonhap citant l'agence nord-coréenne.

"Nous avons procédé avec succès à l'expérimentation de l'enrichissement d'uranium et elle est entrée dans la phase finale", a déclaré l'agence officielle nord-coréenne KCNA, citée par Yonhap.

"Nous sommes aussi en train de finaliser le retraitement de barres d'uranium usées et du plutonium extrait (d'un réacteur) est en phase de militarisation", a affirmé le représentant permanent de Corée du Nord aux Nations unies, cité par KCNA.

Les barres d'uranium usées proviennent du seul réacteur nord-coréen produisant du plutonium, a précisé l'agence officielle.

"Nous sommes préparés à la fois au dialogue et aux sanctions", a déclaré le diplomate nord-coréen, dans une lettre citée par KCNA au président du conseil de sécurité de l'ONU.

Le diplomate indique répondre à une "demande de clarifications" du comité des sanctions de l'ONU, sans plus de détails.

Des diplomates onusiens ont rapporté en août que les Emirats arabes unis avaient saisi un navire transportant des armes nord-coréennes vers l'Iran et en avaient informé le comité de sanctions.

Pyongyang dans sa lettre répond qu'il ne sera jamais lié par la résolution 1874, adoptée le 12 juin après son essai nucléaire du 25 mai et qui durcit les sanctions à son encontre.

"Nous ne ressentons pas, par conséquent, une quelconque nécessité de répondre à la requête du Comité des sanctions", indique le diplomate dans sa lettre, qualifiant la résolution d'injuste.

Pyongyang poursuit en avertissant que si des membres du Conseil de sécurité persistaient à privilégier les sanctions au détriment du dialogue, il serait forcé "de prendre des contre-mesures auto-défensives plus fortes", une référence apparente à un troisième test nucléaire ou à un nouveau tir d'essai de missile longue-portée.

La Corée du Nord nie depuis des années mener un programme secret de fabrication d'une bombe nucléaire à l'uranium enrichi.

Mais, Pyongyang avait annoncé en juin, après le vote de la résolution 1874, qu'il allait procéder à l'enrichissement d'uranium et militariser son plutonium.

Le régime nord-coréen souligne vendredi n'avoir jamais refusé la dénucléarisation de la péninsule coréenne, mais que les négociations à six sur le sujet - dont il s'est retiré mi-avril après avoir été condamné par le Conseil de sécurité pour un tir de missile - avaient été utilisées pour "violer outrageusement" sa souveraineté.

Washington maintient que le dialogue doit se faire dans le cadre des discussions à six (Etats-Unis, les deux Corées, Chine, Japon et Russie). L'émissaire américain pour la Corée du Nord, Stephen Bosworth a entamé mercredi une tournée dans la région. Il ne fera pas d'étape à Pyongyang.

La Corée du Nord a fait récemment quelques gestes de conciliation, après plusieurs mois de graves tensions.
 

Première publication : 04/09/2009

COMMENTAIRE(S)