Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Afrique

Le Premier ministre n'envisage pas l'état de siège à Port-Gentil

Vidéo par Paul BIYOGHE MBA

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 07/09/2009

Contredisant son ministre de l'Intérieur et de la Défense, le Premier ministre Paul Biyoghe Mba affirme à FRANCE 24 que l'état de siège est "très loin" d'être instauré à Port-Gentil, où les violences post-électorales ont fait trois morts.

Trois personnes sont mortes dans les violences post-électorales qui secouent Port-Gentil, la capitale pétrolière du Gabon, depuis le 3 septembre, a affirmé dimanche le ministre gabonais de l'Intérieur et de la Défense, démentant toute responsabilité des militaires.
 
Il a par ailleurs menacé de solliciter du Parlement l'autorisation d'instaurer un état de siège dans cette cité portuaire si les violences s'y poursuivaient, en invitant à ne pas en faire "un champ de bataille".
 
Cependant le Premier ministre du Gabon, Paul Biyoghe Mba, interrogé par FRANCE 24 dimanche, en début de soirée, a démenti tout état de siège pour Port-Gentil.
 
"C'est inexact, nous sommes au contraire en train de réfléchir pour savoir s'il faut maintenir le couvre-feu plus longtemps", a déclaré Paul Biyoghe Mba par téléphone depuis Libreville. "On est très, très loin de l'état de siège", a-t-il précisé.
 

Sur ces trois décès, "on n'a pas un mort en raison de la présence des militaires. Je suis prêt à accepter une enquête internationale", a déclaré le ministre Jean-François Ndongou devant des notables locaux au cours d'une visite à Port-Gentil (ouest).

L'AFP avait pu établir un bilan d'au moins deux morts sur la base des témoignages de familles des victimes.

Le ministre n'a pas évoqué d'éventuels blessés et ne s'est pas exprimé sur des arrestations liées à ces violences.

Port-Gentil a été placé sous couvre-feu le 3 septembre, de 20H00 à 06H00 locales (19H00-05H00 GMT) "jusqu'à nouvel ordre".

Première publication : 06/09/2009

COMMENTAIRE(S)