Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

Sports

Valentino Rossi l'emporte et fonce vers le titre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/09/2009

Le 'dottore' a encore frappé ! En pole position samedi, Valentino Rossi a manqué son départ, mais a réalisé un sans-faute par la suite pour s'imposer largement au Grand Prix de Saint-Marin. Le Français De Puniet termine à la 12e place.

AFP - L'Italien Valentino Rossi (Yamaha) a remporté la course des MotoGP du Grand Prix motocycliste de Saint Marin, devant les Espagnols Jorge Lorenzo (Yamaha) et Dani Pedrosa (Honda), dimanche sur le circuit de Misano.

L'octuple champion du monde, qui remporte ainsi sa 103e victoire, aura fait carton plein ce week-end à quelques kilomètres de chez lui en dominant les essais libres et officiels et en s'octroyant un succès qui lui donne dorénavant 30 points d'avance sur son coéquipier Lorenzo au Championnat du monde.

La victoire n'a pas été très longue à se dessiner puisque le prodige italien, parti prudemment comme à son habitude, n'aura mis que sept tours à jauger ses adversaires et à prendre la tête de la course devant des milliers de tifosi.

Cette prudence n'avait pas été partagée par tout le monde puisqu'au premier virage, Alex de Angelis (Honda), Colin Edwards (Yamaha) et Nicky Hayden (Ducati) allaient au tapis pour ne pas repartir.

Devant, Pedrosa caracolait en tête avec facilité, battant même le record du tour jusqu'à ce que Rossi décide que les choses devaient changer. Il termine la course avec deux secondes d'avance sur Lorenzo et plus de 12 sur Pedrosa dont la Honda semblait pourtant bien affûtée.

Première publication : 06/09/2009