Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement envisage d'augmenter le forfait hospitalier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2009

Le ministre du Budget, Éric Woerth, confirme que l'augmentation du forfait hospitalier est une piste explorée pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Mais il ne confirme pas la hausse annoncée par la presse de 16 à 20 euros par jour.

REUTERS - Eric Woerth a confirmé lundi que le gouvernement envisageait une hausse du forfait hospitalier, la somme journalière payée par les malades, afin de résorber en partie le déficit croissant de la Sécurité sociale.
 

"On étudie cette piste, on en étudie d'autres et tous les ans c'est pareil. Au moment où on est en train de travailler sur la loi de financement de la sécurité sociale, on étudie plein de pistes", a déclaré le ministre du Budget sur Europe 1.
 

Selon des documents internes au gouvernement dont a fait état le Journal du Dimanche, une hausse de 16 à 20 euros par jour est envisagée pour le forfait hospitalier, créé en 1983 officiellement pour couvrir les frais d'hébergement à l'hôpital, sans cesse augmenté ensuite jusqu'en 2007.
 

La décision doit être prise dans la loi de financement qui sera présentée ces prochaines semaines.
Eric Woerth n'a pas confirmé l'ampleur de l'augmentation évoquée par ces documents, mais a estimé que les 16 euros actuels ne couvraient pas les coûts d'hébergement, qui sont selon lui de 35 euros par jour en moyenne.
 

Une augmentation d'un euro du forfait hospitalier rapporte 80 millions d'euros à la Sécurité sociale, explique-t-il.

La gauche critique l'option car elle touche selon elle les personnes les plus pauvres, qui n'ont pas d'assurance mutuelle complémentaire à même de prendre en charge le forfait.
 

Le ministre a rejeté ces critiques, soulignant que les femmes enceintes et les personnes les plus pauvres bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU) ne payaient pas le forfait en question.

"C'est le PS qui a créé le forfait hospitalier en 1983 et c'est le PS qui l'a le plus augmenté. Il l'a augmenté sept fois dont une fois de 38%, donc qu'il ne nous donne pas de leçons", a-t-il dit.

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)