Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol MH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement envisage d'augmenter le forfait hospitalier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2009

Le ministre du Budget, Éric Woerth, confirme que l'augmentation du forfait hospitalier est une piste explorée pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Mais il ne confirme pas la hausse annoncée par la presse de 16 à 20 euros par jour.

REUTERS - Eric Woerth a confirmé lundi que le gouvernement envisageait une hausse du forfait hospitalier, la somme journalière payée par les malades, afin de résorber en partie le déficit croissant de la Sécurité sociale.
 

"On étudie cette piste, on en étudie d'autres et tous les ans c'est pareil. Au moment où on est en train de travailler sur la loi de financement de la sécurité sociale, on étudie plein de pistes", a déclaré le ministre du Budget sur Europe 1.
 

Selon des documents internes au gouvernement dont a fait état le Journal du Dimanche, une hausse de 16 à 20 euros par jour est envisagée pour le forfait hospitalier, créé en 1983 officiellement pour couvrir les frais d'hébergement à l'hôpital, sans cesse augmenté ensuite jusqu'en 2007.
 

La décision doit être prise dans la loi de financement qui sera présentée ces prochaines semaines.
Eric Woerth n'a pas confirmé l'ampleur de l'augmentation évoquée par ces documents, mais a estimé que les 16 euros actuels ne couvraient pas les coûts d'hébergement, qui sont selon lui de 35 euros par jour en moyenne.
 

Une augmentation d'un euro du forfait hospitalier rapporte 80 millions d'euros à la Sécurité sociale, explique-t-il.

La gauche critique l'option car elle touche selon elle les personnes les plus pauvres, qui n'ont pas d'assurance mutuelle complémentaire à même de prendre en charge le forfait.
 

Le ministre a rejeté ces critiques, soulignant que les femmes enceintes et les personnes les plus pauvres bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU) ne payaient pas le forfait en question.

"C'est le PS qui a créé le forfait hospitalier en 1983 et c'est le PS qui l'a le plus augmenté. Il l'a augmenté sept fois dont une fois de 38%, donc qu'il ne nous donne pas de leçons", a-t-il dit.

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)