Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement envisage d'augmenter le forfait hospitalier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2009

Le ministre du Budget, Éric Woerth, confirme que l'augmentation du forfait hospitalier est une piste explorée pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Mais il ne confirme pas la hausse annoncée par la presse de 16 à 20 euros par jour.

REUTERS - Eric Woerth a confirmé lundi que le gouvernement envisageait une hausse du forfait hospitalier, la somme journalière payée par les malades, afin de résorber en partie le déficit croissant de la Sécurité sociale.
 

"On étudie cette piste, on en étudie d'autres et tous les ans c'est pareil. Au moment où on est en train de travailler sur la loi de financement de la sécurité sociale, on étudie plein de pistes", a déclaré le ministre du Budget sur Europe 1.
 

Selon des documents internes au gouvernement dont a fait état le Journal du Dimanche, une hausse de 16 à 20 euros par jour est envisagée pour le forfait hospitalier, créé en 1983 officiellement pour couvrir les frais d'hébergement à l'hôpital, sans cesse augmenté ensuite jusqu'en 2007.
 

La décision doit être prise dans la loi de financement qui sera présentée ces prochaines semaines.
Eric Woerth n'a pas confirmé l'ampleur de l'augmentation évoquée par ces documents, mais a estimé que les 16 euros actuels ne couvraient pas les coûts d'hébergement, qui sont selon lui de 35 euros par jour en moyenne.
 

Une augmentation d'un euro du forfait hospitalier rapporte 80 millions d'euros à la Sécurité sociale, explique-t-il.

La gauche critique l'option car elle touche selon elle les personnes les plus pauvres, qui n'ont pas d'assurance mutuelle complémentaire à même de prendre en charge le forfait.
 

Le ministre a rejeté ces critiques, soulignant que les femmes enceintes et les personnes les plus pauvres bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU) ne payaient pas le forfait en question.

"C'est le PS qui a créé le forfait hospitalier en 1983 et c'est le PS qui l'a le plus augmenté. Il l'a augmenté sept fois dont une fois de 38%, donc qu'il ne nous donne pas de leçons", a-t-il dit.

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)