Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement envisage d'augmenter le forfait hospitalier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2009

Le ministre du Budget, Éric Woerth, confirme que l'augmentation du forfait hospitalier est une piste explorée pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Mais il ne confirme pas la hausse annoncée par la presse de 16 à 20 euros par jour.

REUTERS - Eric Woerth a confirmé lundi que le gouvernement envisageait une hausse du forfait hospitalier, la somme journalière payée par les malades, afin de résorber en partie le déficit croissant de la Sécurité sociale.
 

"On étudie cette piste, on en étudie d'autres et tous les ans c'est pareil. Au moment où on est en train de travailler sur la loi de financement de la sécurité sociale, on étudie plein de pistes", a déclaré le ministre du Budget sur Europe 1.
 

Selon des documents internes au gouvernement dont a fait état le Journal du Dimanche, une hausse de 16 à 20 euros par jour est envisagée pour le forfait hospitalier, créé en 1983 officiellement pour couvrir les frais d'hébergement à l'hôpital, sans cesse augmenté ensuite jusqu'en 2007.
 

La décision doit être prise dans la loi de financement qui sera présentée ces prochaines semaines.
Eric Woerth n'a pas confirmé l'ampleur de l'augmentation évoquée par ces documents, mais a estimé que les 16 euros actuels ne couvraient pas les coûts d'hébergement, qui sont selon lui de 35 euros par jour en moyenne.
 

Une augmentation d'un euro du forfait hospitalier rapporte 80 millions d'euros à la Sécurité sociale, explique-t-il.

La gauche critique l'option car elle touche selon elle les personnes les plus pauvres, qui n'ont pas d'assurance mutuelle complémentaire à même de prendre en charge le forfait.
 

Le ministre a rejeté ces critiques, soulignant que les femmes enceintes et les personnes les plus pauvres bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU) ne payaient pas le forfait en question.

"C'est le PS qui a créé le forfait hospitalier en 1983 et c'est le PS qui l'a le plus augmenté. Il l'a augmenté sept fois dont une fois de 38%, donc qu'il ne nous donne pas de leçons", a-t-il dit.

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)