Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

La journaliste "au pantalon indécent" fait le choix de la prison

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/09/2009

Loubna Ahmed al-Hussein a été conduite en prison. La journaliste, qui était condamnée à 200 dollars d'amende pour le port jugé "indécent" d'un pantalon, a préféré purger une peine d'un mois de prison plutôt que de payer l'amende.

AFP - La journaliste soudanaise Loubna Ahmed al-Hussein, condamnée lundi pour le port d'un pantalon jugé "indécent", a été conduite en prison après avoir refusé de payer une amende de 200 dollars imposée par la justice, a indiqué un de ses avocats à l'AFP.
   
"Elle a été conduite à la prison des femmes d'Omdurman", la ville jumelle de Khartoum, au confluent des deux Nil, a déclaré Kamal Omar, un des avocats de la jeune femme. Plusieurs sources concordantes ont confirmé cette information.
   
Loubna Ahmed al-Hussein a été condamnée lundi par la cour de Khartoum-Nord à verser une amende de 500 livres soudanaises (200 USD) à l'issue d'un procès-éclair. Le tribunal avait prévu, en cas de non paiement, de lui imposer une peine d'un mois de prison, ont dit des témoins aux journalistes, qui n'ont pas eu accès à la salle d'audience.
 


"Je ne vais pas payer l'amende, je préfère aller en prison", a dit Mme Hussein à l'AFP par téléphone, alors que ses avocats et ses proches tentaient de la convaincre de s'exécuter afin de lui éviter la prison.
   
Mme Hussein avait été arrêtée début juillet par des policiers dans un restaurant de Khartoum en même temps que 12 autres femmes pour "tenue indécente", alors qu'elle portait un pantalon large et une longue blouse.
   
Dix des femmes arrêtées en même temps qu'elle avaient été convoquées ensuite par la police et fouettées dix fois chacune.
   
Loubna Hussein aurait pu subir un sort similaire, mais elle a contesté les charges et entamé une campagne publique pour abolir une loi prévoyant une peine maximale de 40 coups de fouet pour quiconque "commet un acte indécent, un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents".
   

 

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)