Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Moyen-Orient

Série d'attentats meurtriers à travers le pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/09/2009

Journée noire en Irak : plus de 20 personnes ont péri dans des attentats et une cinquantaine d'autres ont été blessées. La principale attaque a visé une mosquée chiite de Baqouba. Août a été le mois le plus sanglant depuis plus d'un an.

AFP - Plus de vingt personnes ont péri lundi et une cinquantaine ont été blessées en Irak dans des explosions, dont un attentat suicide contre une mosquée de Baqouba (nord) qui a fait cinq morts, selon des sources médicales et des services de sécurité.
   
L'explosion contre la principale mosquée chiite de Baqouba (60 km au nord de Bagdad), en centre-ville, a également fait au moins 20 blessés, a affirmé le docteur Ahmad Al-Wani, de l'hôpital général de Baqouba.
   
Tôt dans la matinée, un kamikaze avait fait exploser sa voiture près d'un barrage contrôlé par la police et l'armée à l'entrée de Ramadi (100 km à l'ouest de Bagdad), la capitale de la province sunnite d'Al-Anbar. Quatre policiers et quatre civils ont été tués alors que 15 personnes ont été blessées, selon un source policière.
   
Près de la ville sainte chiite de Kerbala, au sud de Bagdad, l'explosion d'une bombe placée sur un minibus a fait au moins quatre morts et cinq blessés, ont indiqué des sources policières et médicales. Les passagers venaient de la ville voisine d'Hilla, selon des témoins.
   
A Sadr City, le quartier chiite populaire du nord de Bagdad, un civil a été tué et trois personnes ont été blessées, dont deux soldats, par l'explosion d'une voiture piégée, selon une source hospitalière.
   
Dans un autre quartier du sud de Bagdad, à Al-Qahira, l'explosion d'une voiture piégée a tué une personne et blessé huit autres, a indiqué une source au sein du ministère de l'Intérieur.
   
A Kirkouk (240 km au nord de Bagdad), deux frères âgés de 14 et neuf ans ont été tués par un engin explosif découvert près de leur maison avec lequel ils jouaient, a indiqué un officier de police.
   
Les violences ont connu une recrudescence au cours de l'été.
   
Le mois d'août a été le plus sanglant en Irak depuis plus d'un an, marquant une nette dégradation de la sécurité et un défi pour le Premier ministre Nouri al-Maliki qui se voulait le champion du retour au calme.
   
Selon des chiffres fournis par les ministères de la Défense, de l'Intérieur et de la Santé, 393 civils, 48 policiers et 15 soldats ont été tués en août. En outre, 1.741 personnes ont été blessées.
   
Le 19 août, deux attentats suicide dévastateurs à Bagdad contre les ministères des Affaires étrangères et des Finances avaient fait 95 morts et plus de 600 blessés.
   
Ces attaques ont provoqué une crise diplomatique entre la Syrie et l'Irak, qui a accusé son voisin d'abriter des membres du parti Baas interdit de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein et des membres d'Al-Qaïda, qui commettent ensuite des attentats en Irak.
   
L'Irak a décidé en riposte à la recrudescence des attaques de muscler sa sécurité à sa frontière avec la Syrie, en déployant plus de policiers et de soldats dans cette zone poreuse de près de 700 km.
   
M. Maliki a également réclamé, dans une récente lettre à l'ONU, que les auteurs des attentats du 19 août soient jugés devant un tribunal international.
   
"L'ampleur et la nature de ces crimes appellent une enquête qui s'inscrit au-delà de la compétence juridique irakienne et la poursuite des auteurs devant un tribunal pénal international spécial", écrit-il au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.
   
Le président syrien Bachar al-Assad a dénoncé la demande irakienne.
 

Première publication : 07/09/2009

COMMENTAIRE(S)