Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

Afrique

Loubna Hussein, la journaliste "au pantalon indécent", a été libérée

©

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2009

Les autorités soudanaises ont libéré Loubna Hussein, la journaliste qui a été emprisonnée pour avoir porté un "pantalon indécent" après avoir risqué une peine de 40 coups de fouet, en échange d'une amende de 200 dollars.

AFP - La journaliste soudanaise Loubna Ahmed al-Hussein, incarcérée pour avoir porté un pantalon jugé "indécent", a été libérée mardi, a indiqué à l'AFP le président de l'Union des journalistes soudanais.
  
"Elle est sortie de prison. Nous avons payé l'amende de 500 livres (200 dollars)", a déclaré Moheddine Titawi, président de l'Union des journalistes soudanais. D'autres sources proches de la journaliste ont confirmé cette information à l'AFP.
  
Loubna Ahmed al-Hussein, qui risquait 40 coups de fouet pour avoir porté un pantalon jugé "indécent", a été emprisonnée lundi après avoir refusé de payer l'amende de 200 dollars à laquelle elle a été condamnée.
  
La France a rendu hommage mardi au "combat courageux" que la Soudanaise mène en faveur des droits des femmes au Soudan.
  
"La France regrette profondément la décision de la cour de Khartoum qui l'a reconnue coupable d'atteinte aux bonnes moeurs et l'a condamnée en première instance à verser une amende ou à subir une peine d'un mois de détention", a déclaré à la presse la porte-parole adjointe du ministère français des Affaires étrangères, Christine Fages.
  
Dans un éditorial mardi, le quotidien pro-gouvernemental soudanais al-Ray al-Aam (l'opinion publique) reprochait à la jeune femme de "politiser" la décision rendue la veille par le tribunal de Khartoum-Nord.
  

Dix des femmes arrêtées en même temps qu'elle avaient été convoquées ensuite par la police et fouettées dix fois chacune.
   
Loubna Hussein aurait pu subir un sort similaire, mais elle a contesté les charges et entamé une campagne publique pour abolir une loi prévoyant une peine maximale de 40 coups de fouet pour quiconque "commet un acte indécent, un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents".
   

 

Première publication : 08/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)