Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

FRANCE

Une femme décède à La Réunion, fermetures de classes dans l'Hexagone

Vidéo par Guillaume COUDERC

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 08/09/2009

Une femme de 28 ans porteuse du virus de la grippe A (H1N1) est décédée à La Réunion. Dans l'Hexagone, des cas suspects et avérés ont contraint plusieurs préfets a ordonné la fermeture de classes en région parisienne et dans le sud-ouest.

Une femme de 28 ans porteuse du virus de la grippe H1N1 et souffrant de pathologies multiples est décédée mardi à La Réunion, portant à trois le nombre total de décès liés au virus dans l'île, a annoncé la préfecture.
  
"La patiente souffrait de pathologies multiples notamment neurologiques et respiratoires", selon un communiqué de la préfecture. "Elle avait été admise le 26 août au service de réanimation du Centre hospitalier de Saint-Benoît, où elle a présenté un syndrome de détresse respiratoire aigu et des complications qui ont rapidement engagé le pronostic vital", ajoute le texte.
  
Le prélèvement effectué a révélé un résultat positif pour le virus H1N1, selon la préfecture. Il s'agit du troisième décès enregistré dans l'île lié à la grippe H1N1.
  
A la Réunion, 22.000 personnes ont été contaminées par le virus de la grippe H1N1 au cours de la semaine du 24 au 30 août, ce qui porte à près de 50.000 le nombre de personnes touchées par la grippe depuis le début de l'épidémie, début juillet, selon les dernières estimations de la Cellule interrégionale d'épidémiologie Réunion-Mayotte (CIRE).

 

Fermetures de classes

 

A peine quelques jours après la rentrée scolaire, plusieurs classes et écoles ont été fermées en région parisienne, en Ariège, dans l'Aude et dans le Lot, des élèves présentant des symptômes grippaux, a-t-on appris lundi auprès des préfectures concernées.

Une classe de l'école maternelle Bel Air de Torcy (Seine-et-Marne) a été suspendue lundi pour une semaine à compter de mardi après la découverte de quatre cas grippaux dans l'établissement, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Dans la même classe, trois autres enfants présentant les mêmes symptômes étaient absents et devaient être examinés par leurs médecins traitants. "Des prélèvements vont être réalisés pour deux de ces enfants", a-t-on précisé.

Les élèves d'une école primaire située à Gagny en Seine-Saint-Denis sont dispensés de cours "jusqu'à nouvel ordre", certains présentant des symptômes grippaux.

"Le médecin, de famille ou traitant, ayant confirmé l'état grippal, des prélèvements sont en cours d'analyse pour vérifier s'il s'agit, ou non, d'un cas groupé de grippe A H1N1", indique le préfet Nacer Meddah, cité dans un communiqué.

Lundi au collège du Girbet à Saverdun (Ariège), "cinq élèves dont quatre de la même classe de 3e étaient absents et présentaient tous des symptômes grippaux, diagnostiqués par leur médecin traitant", a annoncé la préfecture dans un communiqué en précisant qu'il ne s'agissait pas de cas avérés de grippe H1N1. Le préfet a demandé de "suspendre pour sept jours les activités des collégiens de cette classe".

A Castelnau-Montratier (Lot), les cinq classes de l'école publique élémentaire fermeront pour six jours, 11 élèves sur les 118 de l'établissement présentant eux aussi des symptômes correspondant à la grippe, a annoncé le préfet du Lot, Jean-Luc Marx.

Enfin, neuf cas ont été signalés au lycée Lacroix de Narbonne, dont sept élèves d'une classe de terminale qui restera fermée six jours, a annoncé de son côté la préfecture de l'Aude. Tous les cas présentent "des syndromes grippaux, sans complication", a précisé le communiqué.

La décision de fermeture d'une classe ou d'un établissement peut être prise par le préfet à partir de trois cas apparus dans la même semaine dans une même classe, ou dans des classes différentes ayant des activités partagées, comme la cantine.

La semaine dernière, c'est une classe de 1ère du lycée d'Arsonval à Saint-Maur (Val-de-Marne) qui a été suspendue de cours pour sept jours, car huit cas de grippe y ont été recensés en l'espace de quelques jours.
 

Première publication : 08/09/2009

COMMENTAIRE(S)