Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Economie

Le suédois Keonigsegg s'allie au chinois BAIC pour reprendre Saab

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2009

Le constructeur suédois Koenigsegg et le chinois Beijing Automotive Industry Holding Co (BAIC) ont décidé de s'associer pour racheter Saab à General Motors. Koenigsegg devait encore trouver 290 millions d'euros pour finaliser l'opération.

AFP - Le fabricant suédois de voitures de luxe Koenigsegg s'est associé avec le constructeur chinois Beijing Automotive Industry Holding Co (BAIC) pour financer le rachat de Saab Automobile à l'américain General Motors, a-t-il annoncé mercredi.
  
Le cinquième constructeur chinois va prendre une participation minoritaire dans Koenigsegg Group, un groupe d'investisseurs mené par Koenigsegg, pour racheter le suédois Saab Automobile, précise Koenigsegg dans un communiqué.
  
"Koenigsegg Group va acheter 100% de Saab Automobile. L'objectif est de conclure un accord final plus tard cette année", indique le constructeur.
  
Koenigsegg, qui avait confirmé mi-août le rachat de Saab, devait encore trouver 3 milliards de couronnes (290 millions d'euros) pour boucler le rachat de son compatriote en grande difficulté. Saab avait indiqué mardi que son rachat était financé.

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)