Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pendant ce temps, au Nigeria..."

En savoir plus

SUR LE NET

Mexique : réactions à l'annonce de la mort de 43 étudiants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

Economie

Le suédois Keonigsegg s'allie au chinois BAIC pour reprendre Saab

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2009

Le constructeur suédois Koenigsegg et le chinois Beijing Automotive Industry Holding Co (BAIC) ont décidé de s'associer pour racheter Saab à General Motors. Koenigsegg devait encore trouver 290 millions d'euros pour finaliser l'opération.

AFP - Le fabricant suédois de voitures de luxe Koenigsegg s'est associé avec le constructeur chinois Beijing Automotive Industry Holding Co (BAIC) pour financer le rachat de Saab Automobile à l'américain General Motors, a-t-il annoncé mercredi.
  
Le cinquième constructeur chinois va prendre une participation minoritaire dans Koenigsegg Group, un groupe d'investisseurs mené par Koenigsegg, pour racheter le suédois Saab Automobile, précise Koenigsegg dans un communiqué.
  
"Koenigsegg Group va acheter 100% de Saab Automobile. L'objectif est de conclure un accord final plus tard cette année", indique le constructeur.
  
Koenigsegg, qui avait confirmé mi-août le rachat de Saab, devait encore trouver 3 milliards de couronnes (290 millions d'euros) pour boucler le rachat de son compatriote en grande difficulté. Saab avait indiqué mardi que son rachat était financé.

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)