Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme de la loi travail : les choses sérieuses commencent

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'organisation Etat islamique cible des enfants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "faux disparus" de Manchester

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Berenice Bejo, le Festival en porte-bonheur

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat à Manchester : l'organisation EI revendique l'attaque

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "On a besoin d'une gauche à l'Assemblée nationale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La Loi El Khomri ne correspond pas à ma vision du dialogue social"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Investissements chinois : l'Allemagne sort ses griffes

En savoir plus

Amériques

Des pirates de l'air détournent brièvement un avion d'AeroMexico

Vidéo par Laurence CUVILLIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2009

Un avion a été détourné de Cancun à Mexico. Selon les médias locaux, les pirates de l'air, qui ont rapidement été arrêtés, exigeaient de parler au président Calderon. La situation est désormais sous contrôle, assure le gouvernement.

REUTERS - Un Boeing 737 de la compagnie AeroMexico a été détourné mercredi alors qu'il se trouvait sur l'aéroport de Cancun et a été forcé de gagner Mexico, où les passagers ont été libérés et les preneurs d'otages se sont rendus à la police.
 
Selon un responsable américain, la police mexicaine a arrêté huit pirates de l'air.
 
Cent douze personnes se trouvaient à bord du Boeing, notamment des passagers français et américains, a ajouté ce responsable qui a requis l'anonymat.
 
La télévision a montré les passagers descendre calmement du Boeing avec leurs bagages de cabine et monter à bord de bus. Des policiers sont ensuite montés à bord du Boeing, l'équipage est sorti, puis cinq hommes, menottes aux poignets, sont descendus escortés par les policiers.
 
D'après les sites internet des journaux El Universal et Reforma, les pirates de l'air menaçaient de faire sauter l'avion s'ils n'étaient pas autorisés à parler au président Felipe Calderon.
 
Le ministre mexicain des Transports, Juan Molinar, a déclaré qu'aucune bombe n'avait été découverte à bord du Boeing. "Les passagers sont sains et saufs. Il n'y avait pas de bombe", a-t-il dit à la chaîne de télévision Televisa
 
L'aéroport international de Mexico avait été fermé et des forces de sécurité dépêchées sur place.
 
Une des passagères, Adriana Romero, a déclaré qu'elle ne s'était rendue compte du détournement que lorsque l'avion s'était posé à Mexico. "Nous avons compris quand nous avons vu les camions de police", a-t-elle dit.
 
Cancun est une station balnéaire très courue du sud-est du pays, sur la mer des Caraïbes.
 

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)