Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

SCIENCES

Ce qu'il faut savoir sur la grippe A (H1N1)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/09/2009

Le virus de la grippe A (H1N1), apparu au Mexique en mars, touche maintenant la plupart des pays occidentaux. FRANCE 24 vous propose un guide pour faire face à la seconde vague de propagation qui pourrait arriver avec l'automne.

 

 

LES SYMPTÔMES

 

Pour l’instant, les symptômes de la grippe A (H1N1) sont les mêmes que ceux de la grippe saisonnière : association de signes respiratoires (toux, difficultés à respirer) et de signes généraux : fièvre constante supérieure à 38°C, fatigue, douleurs musculaires. Certaines personnes peuvent cependant développer la maladie sans symptômes.

 

LES GROUPES VULNÉRABLES

 

Les femmes enceintes – en particulier au second et troisième trimestre de la grossesse - sont particulièrement vulnérables et toute fièvre associée à un symptôme respiratoire devrait être considérée comme une urgence médicale. Les enfants, les malades chroniques et les personnels de santé et de secours, plus exposés, sont également plus vulnérables.

 

Selon les premières enquêtes épidémiologiques sur la pandémie, menées aux États-Unis et au Mexique, l’obésité serait également un facteur aggravant.

 

Les personnes âgées, en revanche, seraient relativement protégées contre le virus, dont une souche proche a circulé dans les années 1948-1950.

 

 

LES VACCINS

 

L’OMS recommande l'antiviral Tamiflu. Selon le groupe pharmaceutique suisse Roche qui le produit, le Tamiflu peut également être utilisé préventivement - notamment pour les groupes les plus exposés et ce dans l'attente des vaccins. Le laboratoire, qui disposait d'un stock de 100 millions de doses avant l'apparition de la nouvelle grippe fin mars, prévoit d'augmenter, en décembre, sa capacité à 33 millions de doses par mois, soit 400 millions de doses annuelles.

 

Des vaccins devraient bientôt arriver sur le marché - le gouvernement chinois vient d'approuver la mise en production d'un premier vaccin sorti du laboratoire chinois Sinovac. Ces nouveaux produits, pouvant provoquer des effets secondaires inattendus, devront faire l'objet d'une surveillance. L'Agence française du médicament (Afssaps) a ainsi prévu de mettre en ligne sur son site une fiche de déclaration des éventuels effets secondaires.

 

PRÉVENTION

 

 

 

La prévention consiste en des gestes simples d'hygiène et de savoir-vivre : se laver les mains régulièrement avec du savon - ou avec une solution hydroalcoolique, plus efficace - tousser dans un mouchoir, bien aérer chez soi, etc. Ces mesures deviennent plus drastiques si l'on est en contact avec des personnes atteintes du virus.

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS

 

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur de nombreux sites officiels mis en place par les ministères de la Santé d’une grande majorité de pays, dont la France, ainsi que sur celui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sur le site du bureau régional de l’Europe de l’OMS et sur celui de l’European Centre for Disease Prevention and Control  (en anglais).

 

Internet regorge également de source d’informations sur le virus : Googlemap, le service de recherche géographique de google permet de visualiser la location des cas de grippe dans chaque pays. Google a également lancé Google Flu Trends, afin de suivre les pics épidémiques des grippes, dont ceux de la grippe A (H1N1). 

 



 

INITIATIVES INSOLITES AUTOUR DE LA GRIPPE A (H1N1)

 

- Apple a lancé une nouvelle application pour son téléphone iPhone permettant de suivre en temps réel l'évolution des maladies dans le monde, dont la grippe A (H1N1), et de signaler d'éventuels cas d'infections. L'application "Outbreaks Near Me" ("Epidémie près de chez moi") a été développée par des chercheurs de l'hôpital pour enfants de Boston et du réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT). Elle a reçu le soutien de Google.org, la branche philanthropique du géant américain de l'Internet.

 

- Certains sites proposent des jeux permettant de recréer des pandémies.

 

- A Naples, l'archevêché a interdit aux fidèles d'embrasser la fiole censée contenir le sang de Saint-Janvier, un rituel qui se répète pourtant depuis des siècles tous les 19 septembre.

 

- A Madrid, un restaurateur a concocté son propre protocole sanitaire pour immuniser clients et salariés contre la grippe A (H1N1), une idée marketing pour attirer familles et hypocondriaques affamés.

 

- Le département américain à la Santé a organisé un concours afin de sélectionner les méthodes les plus efficaces pour mettre en garde contre la grippe A (H1N1). Pami les sept finalistes, figure le docteur Clarke qui a choisi de ... rapper contre le virus.

 

 

 

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)