Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Asie - pacifique

"Les résultats n'ont pas de sens", affirme Abdullah Abdullah

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2009

Selon des résultats partiels, Hamid Karzaï arrive largement en tête de la présidentielle. Interviewé sur FRANCE 24, Abdullah Abdullah, le principal rival du président sortant, affirme que de nombreuses fraudes ont émaillé le scrutin.

Interviewé sur FRANCE 24, Abdullah Abdullah, le principal adversaire du président sortant Hamid Karzaï à la présidentielle afghane, affirme que "le peuple afghan n’acceptera jamais de ne pas avoir le pouvoir de décider du futur de son pays" tout en assurant qu'il n'y aurait "pas de violence".

 

Selon les derniers résultats partiels livrés mardi soir et portant sur 91% des bureaux de vote du pays, Hamid Karzaï obtient 54,1% des suffrages, contre seulement 28,3% pour son rival Abdullah Abdullah. En passant la barre des 50 %, l'actuel président afghan conserverait sa place sans même un second tour.

 

"Il n’y aura pas de violence"

 

Pour Abdullah Abdullah, ministre des Affaires étrangères d’Hamid Karzaï de 2001 à 2006, les résultats n’ont "pas de sens". "Ces résultats ne veulent rien dire, assure-t-il sur l'antenne de FRANCE 24. Il y a eu des centaines de bureaux de vote où se sont déroulés des centaines de milliers de votes frauduleux. Je vous donne un exemple : 600 bureaux de vote n'ont pas ouverts mais ces bureaux ont fourni des résultats", assure l’opposant.

 

Malgré les soupçons de fraude, Abdullah Abdullah affirme que "la réaction du peuple afghan sera pacifique, il n’y aura pas de violence. Le peuple afghan sera responsable". Il explique avoir demandé à ses sympathisants "de rester calmes, d’être patients, d’être responsables et d’attendre les résultats d’une enquête légale". 


 

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)