Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Moyen-Orient

Téhéran fait de nouvelles propositions aux Occidentaux

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2009

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki (photo), a remis aux grandes puissances des propositions sur la question nucléaire. Il espère qu'elles permettront "de lancer une nouvelle série de pourparlers".

AFP - L'Iran a remis mercredi aux représentants des grandes puissances chargées de discuter de son programme nucléaire controversé son paquet de propositions en vue de la reprise des négociations, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a remis aux représentants de la Russie, de la Chine, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne ainsi qu'à l'ambassadrice de Suisse qui représente les intérêts américains en Iran un exemplaire des propositions iraniennes, selon ce journaliste.

"La République islamique d'Iran est prête, sur la base du respect de la souveraineté et des droits des nations, et loin des pressions et des menaces, à discuter avec les autres parties des questions politiques, de sécurité, économiques, culturelles et internationales", a déclaré M. Mottaki lors de la cérémonie de remise du document organisée au ministère des Affaires étrangères, selon un communiqué cité par l'agence Irna.

"Les Iraniens ont toujours utilisé leurs capacités (régionales et internationales) pour l'instauration de la paix, du calme, de la stabilité et du progrès des pays de la région et du monde", a ajouté M. Mottaki.

Le ministre a ensuite demandé aux ambassadeurs du groupe 5+1 (les cinq membres du conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne) de remettre les propositions iraniennes à leur gouvernement et d'informer Téhéran de la réaction de leur capitale, selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil.

Malgré six années d'enquête approfondie, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'est toujours pas capable de dire si le programme nucléaire iranien est totalement pacifique, comme l'affirme Téhéran.
 

Première publication : 09/09/2009

COMMENTAIRE(S)