Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

Sports

Maradona, une icône en danger

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 10/09/2009

Le sélectionneur de l'Argentine, Diego Maradona, est en mauvaise posture au lendemain de la défaite de ses joueurs au Paraguay (1-0), la quatrième en six matchs. L'Albiceleste n'est plus sûre de se qualifier directement pour le Mondial.

Après avoir été le héros de tout un peuple, Diego Maradona sera-t-il le fossoyeur des rêves de gloire de l’Argentine ? En s’inclinant 1-0 au Paraguay, mercredi 9 septembre, la sélection dirigée par Maradona a perdu la 4e place du classement des éliminatoires, synonyme de qualification directe pour l'Afrique du Sud. L’Albiceleste, 3e avant l’arrivée de Maradona en octobre 2008, se classe désormais à la 5e place, qui offre l’ultime possibilité de se qualifier pour le Mondial, en passant par un barrage contre le 4e de la zone Concacaf.

 

Une perspective qui ne correspond pas vraiment au standing des Argentins, qui devront lutter jusqu’au bout pour conserver au minimum cette 5e place. Un comble pour des joueurs de la classe des Messi, Aguero, Gago, Mascherano et Tevez.

 

Quatre défaites en six matchs

 

L’Argentine, qui n’a pas raté un Mondial depuis 1970, ne peut pas croire à une élimination précoce. Maradona non plus. "Nous ne sommes pas encore éliminés du Mondial. Nous avons encore une bonne chance", a-t-il déclaré à Ascunsion. Les critiques n’ont pas tardé à pleuvoir sur le sélectionneur. "Jusqu'à quand la blague Maradona ?", s'interroge la chaîne d'informations Cronica TV. "Echec au roi", titre le quotidien argentin La Nacion. "Indéfendable" tonne le journal Olé, qui pointe du doigt "la grande responsabilité" de Maradona dans la défaite contre le Paraguay.

 

Cette défaite, la quatrième en six matchs de qualifications, ajoutée à la déroute contre la Bolivie (6-1) et l’humiliation à domicile contre le Brésil, l’ennemi juré, pose la question de l’avenir du "¨Pibe del oro" à la tête de la sélection. Est-il encore l’homme de la situation ? Mi-octobre, les Argentins devront obligatoirement battre leurs deux derniers adversaires, le Pérou, dernier du classement, et l’Uruguay, actuellement à un point de l’Argentine, pour se qualifier et pour sauver la tête et l’aura de leur Dieu vivant.
 

Première publication : 10/09/2009

COMMENTAIRE(S)