Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

Sports

Maradona, une icône en danger

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 10/09/2009

Le sélectionneur de l'Argentine, Diego Maradona, est en mauvaise posture au lendemain de la défaite de ses joueurs au Paraguay (1-0), la quatrième en six matchs. L'Albiceleste n'est plus sûre de se qualifier directement pour le Mondial.

Après avoir été le héros de tout un peuple, Diego Maradona sera-t-il le fossoyeur des rêves de gloire de l’Argentine ? En s’inclinant 1-0 au Paraguay, mercredi 9 septembre, la sélection dirigée par Maradona a perdu la 4e place du classement des éliminatoires, synonyme de qualification directe pour l'Afrique du Sud. L’Albiceleste, 3e avant l’arrivée de Maradona en octobre 2008, se classe désormais à la 5e place, qui offre l’ultime possibilité de se qualifier pour le Mondial, en passant par un barrage contre le 4e de la zone Concacaf.

 

Une perspective qui ne correspond pas vraiment au standing des Argentins, qui devront lutter jusqu’au bout pour conserver au minimum cette 5e place. Un comble pour des joueurs de la classe des Messi, Aguero, Gago, Mascherano et Tevez.

 

Quatre défaites en six matchs

 

L’Argentine, qui n’a pas raté un Mondial depuis 1970, ne peut pas croire à une élimination précoce. Maradona non plus. "Nous ne sommes pas encore éliminés du Mondial. Nous avons encore une bonne chance", a-t-il déclaré à Ascunsion. Les critiques n’ont pas tardé à pleuvoir sur le sélectionneur. "Jusqu'à quand la blague Maradona ?", s'interroge la chaîne d'informations Cronica TV. "Echec au roi", titre le quotidien argentin La Nacion. "Indéfendable" tonne le journal Olé, qui pointe du doigt "la grande responsabilité" de Maradona dans la défaite contre le Paraguay.

 

Cette défaite, la quatrième en six matchs de qualifications, ajoutée à la déroute contre la Bolivie (6-1) et l’humiliation à domicile contre le Brésil, l’ennemi juré, pose la question de l’avenir du "¨Pibe del oro" à la tête de la sélection. Est-il encore l’homme de la situation ? Mi-octobre, les Argentins devront obligatoirement battre leurs deux derniers adversaires, le Pérou, dernier du classement, et l’Uruguay, actuellement à un point de l’Argentine, pour se qualifier et pour sauver la tête et l’aura de leur Dieu vivant.
 

Première publication : 10/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)