Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Macron sans tabou"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Autriche: dernier avertissement pour l'Europe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

En Tunisie, Ennahda tourne le dos à l'islam politique jugé dépassé

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

African Trip, rendez-vous web des jeunes Africains et des solutions logement écolos

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Philippe Douste-Blazy : "Il faut que chaque pays ait un système de santé publique de base"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Proche-Orient : Manuel Valls défend l'initiative de Paris pour relancer l'effort de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des champions : une finale 100% madrilène

En savoir plus

FOCUS

La Tunisie renforce ses mesures de sécurité pour rassurer les touristes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ken Loach, Palme d'or à Cannes : "Un autre monde est possible et nécessaire"

En savoir plus

Sports

La Sud-Africaine Caster Semenya serait hermaphrodite

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/09/2009

La championne du monde du 800 mètres aurait des caractéristiques à la fois féminines et masculines, selon le Daily Telegraph. Le quotidien australien affirme s'être procuré le résultat des tests de la Fédération internationale d'athlétisme.

REUTERS - Aucune conclusion concernant la féminité de la championne du monde sud-africaine Caster Semenya ne sera communiquée avant fin novembre, a annoncé vendredi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
 

L'IAAF a réagi ainsi à une information publiée le même jour par le quotidien australien Daily Telegraph, selon lequel des tests pratiqués sur Semenya auraient établi qu'elle possédait des caractéristiques à la fois féminines et masculines.
 
"L'IAAF a noté les déclarations faites récemment dans différents médias (...) et nous tenons à préciser qu'elles ne doivent pas être considérées comme des déclarations officielles de l'IAAF", a déclaré Nick Davies, porte-parole de l'instance dirigeante.
 
L'IAAF souligne que les résultats des tests de féminité doivent encore être examinés par des experts médicaux.
 
"Nous ne prévoyons pas de prendre de décision finale avant le prochain conseil mondial de l'IAAF qui se tiendra à Monaco les 20 et 21 novembre", a ajouté Nick Davies.
 
L'IAAF a annoncé pendant les championnats du monde de Berlin, où Semenya a remporté le mois dernier le 800m, l'ouverture d'une enquête de féminité qui pourrait conduire à une éventuelle disqualification.
 
La décision, motivée notamment par la morphologie de l'athlète, a provoqué un émoi considérable en Afrique du Sud.

Première publication : 11/09/2009

COMMENTAIRE(S)