Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

Sports

La Sud-Africaine Caster Semenya serait hermaphrodite

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/09/2009

La championne du monde du 800 mètres aurait des caractéristiques à la fois féminines et masculines, selon le Daily Telegraph. Le quotidien australien affirme s'être procuré le résultat des tests de la Fédération internationale d'athlétisme.

REUTERS - Aucune conclusion concernant la féminité de la championne du monde sud-africaine Caster Semenya ne sera communiquée avant fin novembre, a annoncé vendredi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
 

L'IAAF a réagi ainsi à une information publiée le même jour par le quotidien australien Daily Telegraph, selon lequel des tests pratiqués sur Semenya auraient établi qu'elle possédait des caractéristiques à la fois féminines et masculines.
 
"L'IAAF a noté les déclarations faites récemment dans différents médias (...) et nous tenons à préciser qu'elles ne doivent pas être considérées comme des déclarations officielles de l'IAAF", a déclaré Nick Davies, porte-parole de l'instance dirigeante.
 
L'IAAF souligne que les résultats des tests de féminité doivent encore être examinés par des experts médicaux.
 
"Nous ne prévoyons pas de prendre de décision finale avant le prochain conseil mondial de l'IAAF qui se tiendra à Monaco les 20 et 21 novembre", a ajouté Nick Davies.
 
L'IAAF a annoncé pendant les championnats du monde de Berlin, où Semenya a remporté le mois dernier le 800m, l'ouverture d'une enquête de féminité qui pourrait conduire à une éventuelle disqualification.
 
La décision, motivée notamment par la morphologie de l'athlète, a provoqué un émoi considérable en Afrique du Sud.

Première publication : 11/09/2009

COMMENTAIRE(S)