Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Sports

La Sud-Africaine Caster Semenya serait hermaphrodite

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/09/2009

La championne du monde du 800 mètres aurait des caractéristiques à la fois féminines et masculines, selon le Daily Telegraph. Le quotidien australien affirme s'être procuré le résultat des tests de la Fédération internationale d'athlétisme.

REUTERS - Aucune conclusion concernant la féminité de la championne du monde sud-africaine Caster Semenya ne sera communiquée avant fin novembre, a annoncé vendredi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
 

L'IAAF a réagi ainsi à une information publiée le même jour par le quotidien australien Daily Telegraph, selon lequel des tests pratiqués sur Semenya auraient établi qu'elle possédait des caractéristiques à la fois féminines et masculines.
 
"L'IAAF a noté les déclarations faites récemment dans différents médias (...) et nous tenons à préciser qu'elles ne doivent pas être considérées comme des déclarations officielles de l'IAAF", a déclaré Nick Davies, porte-parole de l'instance dirigeante.
 
L'IAAF souligne que les résultats des tests de féminité doivent encore être examinés par des experts médicaux.
 
"Nous ne prévoyons pas de prendre de décision finale avant le prochain conseil mondial de l'IAAF qui se tiendra à Monaco les 20 et 21 novembre", a ajouté Nick Davies.
 
L'IAAF a annoncé pendant les championnats du monde de Berlin, où Semenya a remporté le mois dernier le 800m, l'ouverture d'une enquête de féminité qui pourrait conduire à une éventuelle disqualification.
 
La décision, motivée notamment par la morphologie de l'athlète, a provoqué un émoi considérable en Afrique du Sud.

Première publication : 11/09/2009

COMMENTAIRE(S)