Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Sports

La Sud-Africaine Caster Semenya serait hermaphrodite

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/09/2009

La championne du monde du 800 mètres aurait des caractéristiques à la fois féminines et masculines, selon le Daily Telegraph. Le quotidien australien affirme s'être procuré le résultat des tests de la Fédération internationale d'athlétisme.

REUTERS - Aucune conclusion concernant la féminité de la championne du monde sud-africaine Caster Semenya ne sera communiquée avant fin novembre, a annoncé vendredi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
 

L'IAAF a réagi ainsi à une information publiée le même jour par le quotidien australien Daily Telegraph, selon lequel des tests pratiqués sur Semenya auraient établi qu'elle possédait des caractéristiques à la fois féminines et masculines.
 
"L'IAAF a noté les déclarations faites récemment dans différents médias (...) et nous tenons à préciser qu'elles ne doivent pas être considérées comme des déclarations officielles de l'IAAF", a déclaré Nick Davies, porte-parole de l'instance dirigeante.
 
L'IAAF souligne que les résultats des tests de féminité doivent encore être examinés par des experts médicaux.
 
"Nous ne prévoyons pas de prendre de décision finale avant le prochain conseil mondial de l'IAAF qui se tiendra à Monaco les 20 et 21 novembre", a ajouté Nick Davies.
 
L'IAAF a annoncé pendant les championnats du monde de Berlin, où Semenya a remporté le mois dernier le 800m, l'ouverture d'une enquête de féminité qui pourrait conduire à une éventuelle disqualification.
 
La décision, motivée notamment par la morphologie de l'athlète, a provoqué un émoi considérable en Afrique du Sud.

Première publication : 11/09/2009

COMMENTAIRE(S)