Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : des milliers de déplacés fuyant Boko Haram menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre l’organisation EI : où en sont les offensives ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle en France : alliances, retraits et tentatives d’union

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

Moyen-Orient

Washington condamne "fermement" les tirs de roquettes sur Israël

Vidéo par Marc DE CHALVRON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2009

Les États-Unis condamnent "fermement" les attaques à la roquette menées vendredi depuis le Sud-Liban sur Israël. Bien qu'aucune victime ne soit à déplorer, l'État hébreu a riposté par des tirs d'artillerie contre un village libanais.

AFP - Les Etats-Unis "condamnent fermement" les tirs de roquettes depuis le sud du Liban sur Israël vendredi, a déclaré un porte-parole du département d'Etat.

"Nous condamnons fermement ces attaques (survenues) en violation de l'appel à l'arrêt des hostilités contenu dans la résolution 1701 des Nations unies", a indiqué Philip Crowley lors du point de presse quotidien de la diplomatie américaine.

M. Crowley a relié l'incident à l'explosion d'un dépôt d'armes du Hezbollah le 14 juillet dernier, affirmant que les deux événements "soulignaient le besoin urgent de placer les armes au Liban sous le contrôle de l'Etat".

Les Etats-Unis demandent également "que la communauté internationale demeure pleinement engagée dans son soutien à la Finul", la force de l'ONU au Liban-Sud.

Des roquettes ont été tirées vendredi du sud du Liban sur le nord d'Israël, suscitant une riposte immédiate de l'Etat hébreu qui a bombardé un village libanais.

La résolution 1701 de l'ONU avait été adoptée en août 2006 dans l'objectif de mettre fin au conflit armée ouvert qui opposait alors Israël et le Hezbollah.

Première publication : 12/09/2009

COMMENTAIRE(S)