Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

Economie

Pékin riposte aux mesures "protectionnistes" américaines

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/09/2009

Pékin a ouvert une enquête antidumping portant sur des pièces détachées de voitures et de la volaille importées des États-Unis. Vendredi, Washington a renforcé les droits de douane sur les pneus en provenance de Chine.

AFP - La Chine a ouvert une enquête antidumping visant des pièces de voitures et des volailles américaines, a indiqué dimanche le ministère chinois du Commerce sur fond de nouveau contentieux commercial entre les deux pays qui doivent se retrouver au G20 à la fin du mois.

"En accord avec les lois nationales et les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le ministère du Commerce a ouvert une enquête antidumping concernant des pièces détachées de voitures et de la volaille importées des Etats-Unis", a indiqué le ministère sur son site internet.

Pékin avait averti samedi qu'il se réservait "le droit de réagir" après la décision de Washington d'imposer des droits de douane supplémentaires sur les importations de pneus en provenance de Chine.

Dénoncant une "mesure grave de protectionnisme commercial", la Chine avait stigmatisé une mesure qui "non seulement viole les règles de l'Organisation mondiale du commerce, mais aussi les engagements pris par les Etats-Unis au sommet financier du G20", selon un communiqué du porte-parole du ministère du Commerce Yao Jian.

"Dans le contexte de crise économique mondiale, il s'agit d'un très mauvais exemple, la Chine se réserve le droit de réagir", avait-il averti.

Le président américain Barack Obama a signé vendredi un décret imposant des droits de douane supplémentaires sur toutes les importations de pneus pour véhicules de tourisme et véhicules légers en provenance de Chine pour une période de trois ans afin de préserver les entreprises américaines, a annoncé le porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué.

Ces droits s'élèveront à 35% la première année, 30% la deuxième et 25% la troisième, est-il précisé.

Le mois dernier, la Chine avait appelé les Etats-Unis à renoncer à cette mesure afin de préserver le "développement" des relations bilatérales.

Washington avait déjà décidé mercredi d'imposer des droits de douane aux tubes pour l'industrie pétrolière importés de Chine, et Pékin avait déjà réagi avec indignation.

Les Etats-Unis estiment que ces tubes importés de Chine sont subventionnés par Pékin.

Ce nouveau différend intervient avant une série de rencontres diplomatiques, Barack Obama devant en effet recevoir son homologue chinois Hu Jintao à Pittsburgh (Pennsylvanie, nord-est des Etats-Unis) au sommet du G20 les 24 et 25 septembre, avant de se rendre en Chine en novembre pour sa première visite officielle.

Première publication : 13/09/2009

COMMENTAIRE(S)