Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"L’Europe doit effacer cette dette que les Grecs sont dans l’incapacité de rembourser"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme : que peut faire l’Union européenne pour traiter les racines du mal ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Référendum en Grèce : le saut dans l'inconnu

En savoir plus

Economie

Bruxelles table sur une timide reprise au troisième trimestre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2009

La Commission européenne a annoncé qu'elle s'attendait à un retour à la croissance (+ 0,2 %) dès le troisième trimestre. Elle a néanmoins maintenu sa prévision d'un recul de 4 % du produit intérieur brut sur l'ensemble de l'année.

AFP - La Commission européenne table désormais sur une reprise économique dans la zone euro dès le troisième trimestre 2009, même si elle a maintenu lundi sa prévision d'un recul de 4% du Produit intérieur brut sur l'ensemble de l'année.

Dans ses prévisions économiques actualisées, Bruxelles indique s'attendre à une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 0,2% au troisième trimestre et de 0,1% au quatrième, après des reculs de 2,5% au premier trimestre et de 0,1% au deuxième.

Dans ses précédentes prévisions, publiées en mai, elle prévoyait encore une contraction de l'économie de 0,3% au troisième trimestre et de 0,1% au quatrième, avant une croissance nulle au premier trimestre 2010 et +0,1% au deuxième trimestre 2010.

"La situation économique s'est nettement améliorée depuis le deuxième trimestre, ce qui permet d'établir de meilleures perspectives de croissance pour le second semestre 2009", a indiqué la Commission dans un communiqué.

Cependant, elle a maintenu sa prévision d'un recul du PIB de 4% sur l'ensemble de l'année, tant dans la zone euro que dans l'UE, car l'activité s'est détériorée plus que prévu à la fin 2008 et au début 2009.

La Commission prévient par ailleurs que "l'incertitude reste élevée" concernant la reprise.

"S'il est possible que la reprise surprenne par son intensité à très court terme, il reste à voir dans quelle mesure elle sera durable", souligne-t-elle.

Première publication : 14/09/2009

COMMENTAIRE(S)