Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

Economie

La Chine porte plainte contre les États-Unis à l'OMC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2009

Pékin, qui juge "abusifs" les nouveaux droits de douanes imposés par Washington aux importations américaines de pneus chinois, a déposé une plainte contre les États-Unis devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

AFP - La Chine a déposé une plainte officielle contre les Etats-Unis auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), estimant "abusive" l'imposition par Washington de droits de douane supplémentaires sur ses importations de pneus, a indiqué lundi l'ambassade chinoise à Genève.
   
Pékin considère que les nouvelles mesures américaines constituent des "pratiques abusives" qui vont "contre les règles" du commerce international, a expliqué l'ambassade dans un communiqué.
   
Le porte-parole du ministère chinois du Commerce Yao Jian a également dénoncé sur son site internet des "mesures de protection contre les pneus chinois exportés aux USA" qui "violent les règles de l'OMC".
   
Le président américain Barack Obama a signé vendredi un décret imposant des droits de douane supplémentaires sur toutes les importations de pneus pour véhicules de tourisme et véhicules légers en provenance de Chine pour une période de trois ans afin de préserver les entreprises américaines.
   
Ces droits s'élèveront à 35% la première année, 30% la deuxième et 25% la troisième.
   
M. Obama est sous pression aux Etats-Unis pour réduire les importations grandissantes de biens chinois, qui selon certaines estimations ont conduit à supprimer 5.000 emplois.
   
Cette décision a provoqué la fureur de la Chine ce week-end. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a estimé dimanche que "les Etats-Unis (avaient) failli au respect de leur engagement pris au sommet financier du G20".
   
Ceci représente "une (forme) grave de protectionnisme qui mine les liens économiques et commerciaux sino-américains ainsi que le début de la reprise économique mondiale", avait-il insisté.
   
La colère est d'autant plus grande, que, selon des experts cités par l'agence officielle Chine nouvelle, ces mesures pourraient entraîner la destruction de 100.000 emplois en Chine et coûter environ un milliard de dollars à l'industrie chinoise du pneu.
   
Pékin a ainsi dénoncé "un très mauvais exemple" dans le contexte de crise économique mondiale.
   
Dans un rapport publié lundi, l'OMC a reconnu que la crise et surtout la menace grandissante du chômage maintenait très présente la tentation protectionniste, appelant les pays du G20 à "rester vigilants" face à cette menace qui risque de ralentir la reprise économique.
   
Cette plainte ouvre la voie à des consultations entre les deux parties qui, si elles échouent au bout de 60 jours, conduiront l'Organe de règlement des différends de l'OMC à constituer un groupe spécial chargé de statuer.
   

Première publication : 14/09/2009

COMMENTAIRE(S)