Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

Moyen-Orient

Un groupe lié à Al-Qaïda revendique les tirs de roquettes sur Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2009

Les "Brigades Abadallah Azzam", un groupe lié au réseau terroriste d'Al-Qaïda, ont revendiqué les tirs de roquettes tirés vendredi sur le nord d'Israël depuis le Sud-Liban, dans un communiqué mis en ligne ce lundi sur un site islamiste.

AFP - Un groupe lié au réseau terroriste d'Al-Qaïda, les "brigades Abdallah Azzam", a revendiqué les tirs de roquettes du Liban sud en direction d'Israël, dans un communiqué mis en ligne lundi sur un site islamiste.
  
"Les Brigades Abdallah Azzam revendiquent les tirs de roquettes du Liban sud en direction de Nahariya (Israël), selon un communiqué daté du 13 septembre mis en ligne sur le site jihadiste al-Fajr Media Center", a rapporté le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).
  
Les tirs de roquettes étaient une réponse à "l'hostilité flagrante d'Israël envers les Palestiniens et les musulmans", ajoute SITE
  
Vendredi, des roquettes ont été tirées sur le nord d'Israël à partir du village libanais de Qlailé, distant de 15 km de la frontière, suscitant une riposte immédiate de l'armée israélienne qui a bombardé le village.
  
Israël a annoncé samedi avoir porté plainte auprès de l'ONU après ces tirs et a mis en cause le gouvernement libanais.
  
Il s'agit du troisième incident du genre à la frontière israélo-libanaise cette année. En janvier et février, plusieurs roquettes tirées à partir du Liban se sont abattues sur le nord d'Israël, faisant des blessés légers. Le Hezbollah avait nié toute implication.

Première publication : 14/09/2009

COMMENTAIRE(S)