Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

Moyen-Orient

Un groupe lié à Al-Qaïda revendique les tirs de roquettes sur Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2009

Les "Brigades Abadallah Azzam", un groupe lié au réseau terroriste d'Al-Qaïda, ont revendiqué les tirs de roquettes tirés vendredi sur le nord d'Israël depuis le Sud-Liban, dans un communiqué mis en ligne ce lundi sur un site islamiste.

AFP - Un groupe lié au réseau terroriste d'Al-Qaïda, les "brigades Abdallah Azzam", a revendiqué les tirs de roquettes du Liban sud en direction d'Israël, dans un communiqué mis en ligne lundi sur un site islamiste.
  
"Les Brigades Abdallah Azzam revendiquent les tirs de roquettes du Liban sud en direction de Nahariya (Israël), selon un communiqué daté du 13 septembre mis en ligne sur le site jihadiste al-Fajr Media Center", a rapporté le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).
  
Les tirs de roquettes étaient une réponse à "l'hostilité flagrante d'Israël envers les Palestiniens et les musulmans", ajoute SITE
  
Vendredi, des roquettes ont été tirées sur le nord d'Israël à partir du village libanais de Qlailé, distant de 15 km de la frontière, suscitant une riposte immédiate de l'armée israélienne qui a bombardé le village.
  
Israël a annoncé samedi avoir porté plainte auprès de l'ONU après ces tirs et a mis en cause le gouvernement libanais.
  
Il s'agit du troisième incident du genre à la frontière israélo-libanaise cette année. En janvier et février, plusieurs roquettes tirées à partir du Liban se sont abattues sur le nord d'Israël, faisant des blessés légers. Le Hezbollah avait nié toute implication.

Première publication : 14/09/2009

COMMENTAIRE(S)