Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

EUROPE

L'ancienne porte-parole du procureur du TPIY écope d'une amende

Vidéo par Louise DUPONT

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 14/09/2009

Accusée d'avoir divulgué des informations confidentielles dans son livre "Paix et châtiment", l'ancienne porte-parole du procureur du TPI pour l'ex-Yougoslavie, Florence Hartmann, a été condamnée, ce lundi à La Haye, à 7 000 euros d'amende.

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) a condamné Florence Hartmann à verser une amende de 7 000 euros pour outrage à la cour. Porte-parole de l’ancienne procureure du TPIY Carla Del Ponte (2000-2006), elle était accusée d’avoir divulgué des informations confidentielles.

 

Ex-journaliste au quotidien "Le Monde", Florence Hartmann avait rendu publiques deux décisions confidentielles du Tribunal, tout d’abord dans son livre "Paix et châtiment", paru en 2007, puis dans un article datant de 2008. Ces documents auraient permis, selon l’accusée, de prouver l'implication de la Serbie dans le génocide de Srebrenica (est de la Bosnie) qui a coûté la vie à près de 8 000 musulmans en 1995. De son côté, le juge Bakone Moloto a estimé qu’il fallait "dissuader l’accusée ou toute autre personne de divulguer à l’avenir des informations confidentielles".

 

La défense a déjà fait part de son intention de faire appel. Elle avait plaidé la relaxe, arguant notamment du fait que les chefs d’accusation n'étaient pas assez graves pour justifier des poursuites. "C'est une question de principe, pas une question d'argent", a déclaré à l'AFP l'avocat de Florence Hartmann, Me Guénaël Mettraux.

 

"Les faits et le droit étaient entièrement de notre côté, a-t-il assuré. C'est une mauvaise journée pour Mme Hartmann, mais aussi pour les journalistes, les historiens qui enquêtent sur ces faits, et les victimes." Nombreux sont ceux en effet qui, au nom de la liberté d’expression, s’indignent des poursuites et de la condamnation à l’encontre de Florence Hartmann.

 

Nerma Jeliacic, porte-parole du TPIY, rappelle pourtant que ce genre d’affaire n’est pas inédit. "Les médias s’intéressent beaucoup à cette affaire aujourd’hui, mais il y a eu des précédents, d’autres journalistes et même des avocats ont été incarcérés pour les mêmes faits par le passé", explique-t-elle à FRANCE 24.

Première publication : 14/09/2009

COMMENTAIRE(S)