Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile prête à faire face au "Snowmaggedon"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quelle marge de manœuvre pour Tsipras ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Les colonies au cœur des discussions entre Mitchell et Netanyahou

Vidéo par Marc DE CHALVRON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/09/2009

L'émissaire américain et le Premier ministre israélien tentent de trouver un accord sur la colonisation israélienne. Mitchell espère ainsi pouvoir relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes d'ici la fin du mois.

AFP - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu rencontrait mardi à Jérusalem l'émissaire spécial George Mitchell qui s'efforce de parvenir à une reprise des négociations avec les Palestiniens malgré des divergences sur la colonisation israélienne.
   
L'entretien a commencé à 09H00 locales (06H00 GMT) au bureau du Premier ministre et pourrait durer plusieurs heures.
   
L'émissaire américain pour le Proche-Orient, qui a démarré dimanche une nouvelle mission dans la région, a indiqué que les Etats-Unis et Israël "partageaient le même sentiment d'urgence" pour relancer les négociations de paix d'ici la fin du mois.
   
Mais lundi, M. Netanyahu avait exclu une nouvelle fois un gel total de la construction de logements dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-est réclamé par la communauté internationale.
   
Le Premier ministre a même fait part de son intention de donner un coup d'accélérateur à la colonisation avant d'annoncer une éventuelle suspension temporaire.
   
Selon la radio militaire israélienne, M. Netanyahu n'est disposé qu'à une simple "réduction" du nombre des mises en chantier en Cisjordanie, où vivent 300.000 Israéliens. Il exclut tout limitation à Jérusalem-est, où 200.000 Israéliens sont installés.
   
Le Premier ministre a en outre donné le feu vert au début du mois à la construction de 455 logements supplémentaires en Cisjordanie.
   
Selon les médias israéliens, MM. Netanyahu et Mitchell ne sont toujours pas parvenus à s'accorder sur la période durant laquelle Israël est censé ralentir la colonisation.
   
M. Mitchell doit s'entretenir mardi soir avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie.
   
Le président Abbas juge inutile toute rencontre avec M. Netanyahu si ce dernier poursuit la colonisation juive en Cisjordanie occupée.
   
Mardi matin, un proche de M. Netanyahu, le député Ofir Akounis, a réaffirmé à la radio militaire que "les conditions d'une reprise des négociations avec les Palestiniens ne sont pas encore fixées".
   
Selon ce parlementaire, il est "très clair que la construction de milliers de logements et de bâtiments publics en Judée-Samarie (Cisjordanie) va continuer, ce qui devrait apaiser les inquiétudes des Israéliens qui y vivent".
   
Le ministre des Finances Youval Steinitz, un autre proche de M. Netanyahu, a pour sa part estimé que le Premier ministre "n'a pas à supplier pour obtenir une rencontre" bilatérale.
   
Il faisait allusion aux informations selon lesquelles le président américain Barack Obama tente d'organiser la première rencontre officielle entre MM. Netanyahu et Abbas la semaine prochaine en marge de l'assemblée générale annuelle de l'ONU à New-York.
   
 

Première publication : 15/09/2009

COMMENTAIRE(S)