Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Economie

Japan Airlines continue à couper dans ses effectifs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/09/2009

Japan Airlines a décidé de se séparer de 10 % de ses effectifs sur plusieurs années, ce qui représente 6 800 postes supprimés. La compagnie aérienne a déjà procédé à plusieurs plans sociaux.

AFP - Le patron de la première compagnie aérienne japonaise, Japan Airlines (JAL), a annoncé mardi la suppression de 6.800 postes supplémentaires (plus de 10% des effectifs) sur plusieurs années, afin de faire de nouvelles économies.
  
Il s'agit d'un nouveau plan de restructuration décidé par JAL ces dernières années, après déjà plusieurs milliers d'emplois sacrifiés.
  
Face aux difficultés qu'affronte la compagnie, déficitaire à cause de revenus en chute sur fond de crise et autres calamités, le ministère des Transports a réuni dernièrement un panel d'experts.
  
Ces spécialistes extérieurs doivent lui prodiguer des conseils afin d'aider son redressement, en échange d'une garantie financière.
  
JAL présentait une ébauche de son plan mardi à cet aréopage, avant une rencontre avec la presse.

Première publication : 15/09/2009

COMMENTAIRE(S)