Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Moyen-Orient

L'ONU dénonce des "crimes de guerre" à Gaza

©

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/09/2009

Violation du droit humanitaire international et crimes de guerre : un rapport de l'ONU paru ce mardi dresse un bilan très critique de l'offensive israélienne à Gaza en décembre et janvier derniers. Israël juge le rapport "partial".

AFP - Israël a rejeté mardi le rapport "partial" de la commission d'enquête de l'ONU l'accusant d'avoir fait un usage disproportionné de la force et violé le droit humanitaire international lors de son offensive dans la bande de Gaza en décembre et janvier derniers.
 

   
"Israël n'a pas jugé utile de coopérer avec la Mission d'enquête (de la commission Goldstone) car son mandat était clairement partial et a ignoré les milliers d'attaques à la roquette du Hamas contre des populations civiles dans le sud d'Israël qui ont rendu nécessaire l'opération contre Gaza", a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
   
"Le mandat de la Mission et la résolution qui a établi celle-ci ont préjugé du résultat de l'enquête et donné une légitimité à l'organisation terroriste Hamas", affirme le communiqué en faisant référence au mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007.
   
"La stratégie du Hamas consistant à se servir de civils palestiniens comme bouclier pour lancer des attaques terroristes a été délibérément ignorée", poursuit-il.
   
"En dépit de ces réserves, Israël va étudier ce rapport avec attention, comme c'est le cas pour tous les rapports préparés par les organisations nationales et internationales", promet le ministère, précisant que l'armée israélienne avait ouvert des enquêtes "sur plus d'une centaine d'allégations" portant sur l'attitude de ses troupes durant l'opération à Gaza.
   
Le président de la Knesset (Parlement israélien), Réouven Rivlin, a vivement critiqué le rapport. "Ses conclusions reflètent la duplicité morale de l'ONU qui a permis à un chef d'Etat d'appeler depuis sa tribune à la destruction d'Israël", a affirmé M. Rivlin dans un communiqué, en référence au président iranien Mahmoud Ahmadinejad.
   
"L'ONU ne va pas nous enseigner ce qu'est la morale et la notion d'éthique militaire. Ses conclusions expriment un déséquilibre évident", a-t-il regretté.
   
"C'est un rapport très dur envers Israël. Il est inadmissible que nous soyons mis sur le même pied que le Hamas. Nous rejetons ses conclusions sans fondement", a déclaré l'ambassadrice d'Israël à l'ONU, Gabriela Shalev, à la radio.
   
Par ailleurs, neuf organisations de défense des droits de l'homme en Israël ont exhorté l'Etat hébreu à "prendre au sérieux ce rapport et à s'abstenir de le rejeter derechef et de chercher à le décrédibiliser".
   
Elles réaffirment la nécessité pour Israël "de mener une enquête impartiale et indépendante sur les soupçons (de crimes de guerre) et de coopérer avec un mécanisme international qui garantirait l'indépendance d'une telle enquête".
   
Le rapport a été présenté à New York par Richard Goldstone, le président de la mission du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU chargée d'enquêter sur les violations commises lors de cette offensive.
   
Il affirme également que les groupes palestiniens se sont rendus coupables de crimes de guerre et peut-être de crimes contre l'humanité, an allusion aux tirs de roquettes palestiniennes contre des villes de l'Etat hébreu.
   
La bande de Gaza a été la cible d'une offensive dévastatrice de l'armée israélienne (27 décembre 2008-18 janvier 2009), censée faire cesser les tirs de roquettes par les groupes armés palestiniens contre son territoire. Plus de 1.400 Palestiniens y ont péri, selon les services d'urgence palestiniens.
 

Première publication : 15/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)