Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

SCIENCES

Facebook gagne désormais plus d'argent qu'il n'en dépense

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/09/2009

Le site de socialisation, qui a passé le cap des 300 millions de membres, n'a pas encore indiqué s'il était près d'enregistrer un bénéfice net. Mais il semblerait toutefois qu'il commence tout juste à rentabiliser sa popularité.

Petit Facebook est devenu grand... et commence à être rentable. Mark Zuckerberg, son jeune PDG de 25 ans, a annoncé qu’après cinq ans d’existence, son réseau social, entièrement gratuit, gagne enfin "plus d’argent qu’il n’en dépense". "Nous ne pensions y arriver qu’en 2010, mais finalement ça y est, nos revenus ont dépassé nos dépenses au dernier trimestre", se réjouit la star de la Silicon Valley sur son blog. Il ne précise cependant pas combien la société a exactement gagné sur cette période.

La recette de Facebook en revanche est connue : pub, pub et mise aux enchères de publicités ciblées. En 2009, le site a, de plus, pu compter sur un lucratif contrat publicitaire d’environ 150 millions de dollars avec Microsoft.

Une bonne santé financière qui en a surpris plus d’un, tant le modèle économique des réseaux sociaux gratuits laissaient jusqu’à présent les analystes dubitatifs. En cinq ans, Facebook a réussi à amasser près de 700 millions de dollars auprès de différents investisseurs sur des promesses de rentrées d’argent futures plus ou moins vagues.

300 millions d’utilisateurs

Mais le pactole du plus fameux des réseaux sociaux, sa communauté, a donc fini par attirer suffisamment de publicitaires. Mark Zuckerberg a d’ailleurs profité de l’occasion pour enfoncer le clou, annonçant que Facebook comptait désormais 300 millions d’utilisateurs soit le cumul du nombre d’internautes des 10 pays européens les plus connectés.

Une sacrée performance puisqu’il a fallu moins d’un an au site pour doubler le nombre de ses utilisateurs. Entre juillet et septembre 2009, il a même gagné 50 millions de nouveaux aficionados. "C’est un chiffre impressionnant, mais, pour nous, ce n’est qu’un commencement. Notre but est de connecter tout le monde", se vante Mark Zuckerberg sur son blog.

Ce succès peut, en tout cas, donner des raisons d’espérer aux autres réseaux sociaux, au premier chef desquels l’autre étoile montante du Web, Twitter. S’il a été élu site à la progression la plus rapide du Net (+1382 % d’utilisateurs par mois) selon Nielsen Group, son modèle économique reste désespérément flou. D’autant que le site de microblogging ne fait pas encore appel, lui, à la publicité.
 

Première publication : 16/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)