Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient à al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les résultats provisoires confortent la victoire d'Hamid Karzaï

©

Vidéo par Claire BILLET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 17/09/2009

La Commission électorale afghane a dévoilé les résultats, encore provisoires, de la présidentielle du 20 août. Hamid Karzaï obtient 54,6 % des voix. Il ne peut être proclamé président tant que les enquêtes pour fraudes n'ont pas abouti.

La Commission électorale afghane (IEC) a publié des résultats provisoires de la présidentielle du 20 août, créditant Hamid Karzaï de 54,6 % des voix, contre 27,8 % à son adversaire, Abdullah Abdullah. La participation a été faible, de 38,7 %, a précisé l'IEC.

 

Les résultats proclamés par l’IEC ne seront toutefois pas définitifs tant que les enquêtes pour fraudes qui ont été déclenchées n’auront pas abouti.

 

 

Dès le lendemain du scrutin, l’opposition, conduite par l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, avait en effet accusé le camp du président sortant de "fraudes massives". Une thèse confortée près d’un mois plus tard par les observateurs de l'Union européenne (UE), qui ont estimé, ce mercredi, à 1,5 million le nombre de bulletins susceptibles d’être entachés d’irrégularités, soit un quart des voix exprimées.

 

"Sur ces suffrages suspects, 1,1 million ont profité à M. Karzaï, a déclaré Dimitra Ioannou, chef adjoint de la mission d'observation électorale de l'UE, et quelque 300 000 à son principal rival, l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah."

 

Ce dernier s’est exprimé mercredi soir sur FRANCE 24 sur le rapport des observateurs européens : "Si c'était moi qui tenait ces propos, on dirait : 'c'est l'outsider, le perdant qui dit ça, pour défendre sa cause'. Mais, désormais, ce sont les observateurs internationaux eux-mêmes qui en sont arrivés à cette conclusion." L’équipe de campagne de Hamid Karzaï s’est, en revanche, opposée au rapport européen, le qualifiant de "partial et [d’]irresponsable".

 

La commission afghane des plaintes électorales (ECC), en partie nommée par les Nations unies, a déjà ordonné de recompter les bulletins dans plus de 10 % des bureaux de vote. Selon les conclusions de cette enquête, qui devraient être remises au plus tôt dans deux semaines, Hamid Karzaï pourrait être contraint à un second tour.

Première publication : 16/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)