Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

Economie

Des administrateurs de Bank of America devant la justice

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/09/2009

Un procureur assigne à comparaître cinq dirigeants ou ex-dirigeants de Bank of America, dans le cadre de son enquête sur les conditions de rachat de Merrill Lynch et sur les 5,8 milliards de dollars de bonus versés aux banquiers de Merrill.

REUTERS - Le procureur général de New York, Andrew Cuomo, a assigné à comparaître cinq administrateurs ou ex-administrateurs de Bank of America (BofA) dans le cadre de son enquête sur les conditions du rachat de Merrill Lynch.

Les citations à comparaître ont été émises mercredi matin pour déterminer "ce que savait le conseil d'administration et quand il l'a appris", selon une source proche de l'enquête qui a requis l'anonymat.

Selon le Wall Street Journal, les cinq personnes citées à comparaître sont les cinq membres du comité d'audit de Bank of America à l'époque du rachat de Merrill.

Il s'agirait donc de William Massey, aujourd'hui président du conseil d'administration de la banque, et de Thomas May, Tommy Franks, William Barnet et John Collins.

Seuls William Massey et Thomas May siègent encore au conseil d'administration.

Andrew Cuomo cherche à savoir de quelles informations disposaient les administrateurs de Bank of America en novembre et décembre de l'an dernier au sujet des pertes accumulées par Merrill Lynch et des 5,8 milliards de dollars de primes et bonus autorisés par BofA chez Merrill, ainsi qu'à évaluer le niveau d'information des actionnaires de BofA à l'époque, a expliqué la source proche de l'enquête.

La plupart, sinon la totalité des administrateurs de l'époque pourraient être assignés à comparaître, a-t-elle ajouté. Aucune des personnes concernées n'a souhaité répondre mercredi à une demande de commentaire de Reuters.

Les conseils ont-ils été trompés ?

"Les conseils d'administration de nos plus grandes institutions financières ont-ils protégé les droits des actionnaires, ont-ils été trompés ou n'ont-ils rien fait d'autre qu'approuver des décisions prises par les dirigeants ?", a déclaré Andrew Cuomo dans un communiqué. "Nous avons bien l'intention de découvrir ce que savait le conseil d'administration de Bank of America lors de la fusion avec Merrill Lynch, et quand il l'a appris."

Le procureur de New York a laissé entendre qu'il pourrait engager des poursuites à l'encontre de dirigeants de BofA, peut-être y compris contre son directeur général Kenneth Lewis, pour manquement aux obligations d'information sur les conditions du rachat de Merrill Lynch, approuvé par les actionnaires le 5 décembre 2008 et effectif le 1er janvier dernier.

Bank of America n'a fait aucun commentaire sur les assignations à comparaître. Le groupe a assuré qu'il continuerait à coopérer avec les services d'Andrew Cuomo et estime qu'aucun élément ne justifie de charges contre lui ou ses dirigeants.

Lundi, le juge fédéral Jed Rakoff a rejeté l'accord de règlement de 33 millions de dollars conclu par BofA avec la Securities and Exchange Commission (SEC) pour mettre un terme aux enquêtes sur les conditions d'information des actionnaires sur le projet de reprise de Merrill.

Première publication : 17/09/2009

COMMENTAIRE(S)