Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

Economie

Des administrateurs de Bank of America devant la justice

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/09/2009

Un procureur assigne à comparaître cinq dirigeants ou ex-dirigeants de Bank of America, dans le cadre de son enquête sur les conditions de rachat de Merrill Lynch et sur les 5,8 milliards de dollars de bonus versés aux banquiers de Merrill.

REUTERS - Le procureur général de New York, Andrew Cuomo, a assigné à comparaître cinq administrateurs ou ex-administrateurs de Bank of America (BofA) dans le cadre de son enquête sur les conditions du rachat de Merrill Lynch.

Les citations à comparaître ont été émises mercredi matin pour déterminer "ce que savait le conseil d'administration et quand il l'a appris", selon une source proche de l'enquête qui a requis l'anonymat.

Selon le Wall Street Journal, les cinq personnes citées à comparaître sont les cinq membres du comité d'audit de Bank of America à l'époque du rachat de Merrill.

Il s'agirait donc de William Massey, aujourd'hui président du conseil d'administration de la banque, et de Thomas May, Tommy Franks, William Barnet et John Collins.

Seuls William Massey et Thomas May siègent encore au conseil d'administration.

Andrew Cuomo cherche à savoir de quelles informations disposaient les administrateurs de Bank of America en novembre et décembre de l'an dernier au sujet des pertes accumulées par Merrill Lynch et des 5,8 milliards de dollars de primes et bonus autorisés par BofA chez Merrill, ainsi qu'à évaluer le niveau d'information des actionnaires de BofA à l'époque, a expliqué la source proche de l'enquête.

La plupart, sinon la totalité des administrateurs de l'époque pourraient être assignés à comparaître, a-t-elle ajouté. Aucune des personnes concernées n'a souhaité répondre mercredi à une demande de commentaire de Reuters.

Les conseils ont-ils été trompés ?

"Les conseils d'administration de nos plus grandes institutions financières ont-ils protégé les droits des actionnaires, ont-ils été trompés ou n'ont-ils rien fait d'autre qu'approuver des décisions prises par les dirigeants ?", a déclaré Andrew Cuomo dans un communiqué. "Nous avons bien l'intention de découvrir ce que savait le conseil d'administration de Bank of America lors de la fusion avec Merrill Lynch, et quand il l'a appris."

Le procureur de New York a laissé entendre qu'il pourrait engager des poursuites à l'encontre de dirigeants de BofA, peut-être y compris contre son directeur général Kenneth Lewis, pour manquement aux obligations d'information sur les conditions du rachat de Merrill Lynch, approuvé par les actionnaires le 5 décembre 2008 et effectif le 1er janvier dernier.

Bank of America n'a fait aucun commentaire sur les assignations à comparaître. Le groupe a assuré qu'il continuerait à coopérer avec les services d'Andrew Cuomo et estime qu'aucun élément ne justifie de charges contre lui ou ses dirigeants.

Lundi, le juge fédéral Jed Rakoff a rejeté l'accord de règlement de 33 millions de dollars conclu par BofA avec la Securities and Exchange Commission (SEC) pour mettre un terme aux enquêtes sur les conditions d'information des actionnaires sur le projet de reprise de Merrill.

Première publication : 17/09/2009

COMMENTAIRE(S)